en baver

en baver (tableau rapide)
en baver ■ Souffrir, avoir mal ; ■ se donner du mal, éprouver des difficultés, travailler durement ; ■ avoir une vie difficile ; □ faire souffrir, faire du mal, rendre la vie dure, être très exigeant, faire endurer des choses pénibles ; □ avoir donné du mal
synonyme souffrir, avoir mal
date 1915
fréquence 73

en baver

& □ en faire baver ; □ en avoir fait baver ; (augmentatif) en faire baver sa rate

locution

Définition

■ Souffrir, avoir mal ; ■ se donner du mal, éprouver des difficultés, travailler durement ; ■ avoir une vie difficile ; □ faire souffrir, faire du mal, rendre la vie dure, être très exigeant, faire endurer des choses pénibles ; □ avoir donné du mal

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : souffrir, avoir mal Famille : en baver / en roter (des X) (étonné ; déplaisir)

Citations
1976 Cette fille-là, elle savait ce que c'est que d'en baver pour essayer de tirer son épingle du jeu dans cette société pourrie… source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
1953 Tu t'rappelles c'que j'ai pu en baver à l'usine ? Ça les a pas empêché d'me jeter aux premières compressions de personnel. source : 1953. Misère du matin
xxxx J'en ai bavé pour trouver cette fonction mais bon, maintenant c'est d'la boulette source : (notes personnelles)
1982 avec juste ce qu'il fallait pour être de son temps, dans le costume, dans la casquette, dans une certaine manière d'après-guerre, dans l'air du type qui en a bavé pendant la guerre, mais qui en a fait baver aux Allemands source : 1982. Histoires de la nuit parisienne
1904 J'lui ferai baver sa rate, a dit l'Môme, puis après, j'lui mangerai les foies source : 1904. La Maison Philibert
1985 Il en avait bavé en ce temps-là. Tout n'était pas toujours rose. Il faisait la manche, comme les autres source : 1985. Sûreté urbaine
1980 Il lui en avait fait bavé au maçon, tout dans les règles de l'art, rien dans la bricole source : 1980. Pour venger Pépère
1954 Et si elle était malheureuse, et ça se voyait, ça lui faisait les pieds. Elle m'en avait assez fait baver source : 1954. L'Aristo chez les tricheurs
2006 Je la retourne en levrette pour lui bouffer le cul. Cratère nickel mais large. Il en a déjà bavé. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
1955 Les Polacks ont voulu m'en faire baver source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1971 Dans ma tête je me disais : « C'est normal qu'on m'en fasse baver puisque je suis une collabo. » Dieu seul sait ce que nous avons souffert lors de ce rapatriement. source : 1971. Histoire de Michèle
1953 T'frappe plus, môme… T'as fini d'en baver source : 1953. Allons z'enfants
2009 Elle tint toutefois à finir son décrassage avec ses partenaires. Elle en avait trop bavé, aujourd'hui, pour échapper à la douceur de quelques étirements sur la pelouse qui bordait le tartan de la piste. source : 2009. Sang d'encre au 36
1924 Ah ! les potes, si j'en ai bavé ! Les enviandés, qu'est-ce qui m'ont fait passer ! source : 1924. Les dessous de Montmartre

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

− Fam. et pop. En baver. Être astreint à un effort pénible ; souffrir, suer de cet effort. N'avoir pas fini d'en baver. Plus rarement. Faire baver qqn, en faire baver qqn. Lui faire supporter une peine, un travail excessif : 5. Parce qu'au dépôt, vous parlez si on se fait ch... Des sous-off, qui nagent pour ne pas repartir et qui t'en font baver ; des marches de jour, des marches de nuit, du service, de l'exercice. Dorgelès, Les Croix de bois, 1919, p. 275. d) 1915 id. « souffrir, peiner » (Benjamin, Gaspard, p. 134 : T'en fais pas; tu vas en baver ! dit un autre) (tlfi:baver) /

  • 1915 (souffrir, peiner), TLFi

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).