¶ taper

taper & taper qqun ; taper qqchose à qqun ; taper qqun de qqchose ; taper de qqchose ; taper de ; se laisser taper v.tr.

Définition de taper

Emprunter, emprunter qqchose à, mettre qqun à contribution, demander qqchose, mendier, (taxer, racketter, voler, tromper pour avoir de l'argent)

ALL : leihen / ANG : to touch someone ; to borrow
fréquence : 080 registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme de taper : voler, dérober, prendre indûment, emprunter, demander de l'argent, mendier, quêter
famille : taper (emprunter)
en usage dans : mendiant, mendicité, gueuserie

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1866.

1867 1884 1887 1889 1889 1891 1894 1899 1899 1900 1901 1901 1901 1902 1903 1905 1907 1907 1908 1911 1915 1915 1916 1917 1917 1918 1920 1925 1926 1927 1929 1929 1930 1930 1932 1933 1935 1937 1938 1939 1939 1942 1943 1945 1947 1947 1947 1948 1949 1951 1952 1952 1955 1955 1955 1956 1958 1961 1962 1964 1966 1968 1971 1974 1980 1981 1985 1988 1990 1992 1997 1998 2001 2003 2004 2006 2008 xxxx xxxx xxxx

Citations (aide)

<19 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

2. Au fig., fam. Taper qqn (de qqc.) [Le compl. prép. désigne de l'argent] Emprunter de l'argent à quelqu'un. Je suis au café. Un ancien camarade de lycée vient de me serrer la main, me tape de cent francs et va ensuite rejoindre un ami, à l'autre bout de la salle (Green, Journal, 1929, p. 9). Entre vingt et trente ans, on peut taper les copains pour finir le mois, ça n'a pas d'importance. Entre trente et quarante, ça commence à devenir pénible. Au-dessus de quarante, c'est intolérable (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 206). [Le compl. prép. désigne qqc. qui se paie] Faire payer à quelqu'un. Lecouvreur était encore un bleu dans le métier de bistrot. Il ne savait pas se débarrasser des raseurs qui le tapaient d'une tournée (Dabit, Hôtel Nord, 1929, p. 60). 2. 1866 fam. « emprunter de l'argent à quelqu'un » taper son patron de vingt francs (Delvau, p. 370). (tlfi:taper)

  • Le radical de tromper a pu se nasaliser : cf. laper et lamper. (SCHW1889)
  • Taper (à la caisse). (AYN)
  • 1866, Delvau (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.