Définition de : être fait

être fait (tableau rapide)
être fait Être arrêté, être pris ; être surpris ; être recherché par la police ; être perdu, être condamné ; être prisonnier de qqchose ; quand il n'y a pas d'issue ; être fait prisonnier (ou tué?) par
synonyme arrêter, arrêté, se faire arrêter, interpeller, se faire prendre
fréquence 067

être fait

& être faite (fém.) ; fait ; être fait par

Définition

Être arrêté, être pris ; être surpris ; être recherché par la police ; être perdu, être condamné ; être prisonnier de qqchose ; quand il n'y a pas d'issue ; être fait prisonnier (ou tué?) par

registre ancien : 8 registre moderne : 8

Synonyme : arrêter, arrêté, se faire arrêter, interpeller, se faire prendre

Citations
1961 À chaque commissariat, on s'arrêtait pour laisser monter d'autres femmes qui avait été « faites » comme nous, deux heures plus tôt. source : 1961. L'hydre aux mille têtes / edit
1891 d'autre fois, j'avais pas de gibe ! dam ! c'est naturel ! quand mon lard était fait ! ça rapporte rien, Lazaro ! source : 1891. Confrontation - Etudes d'argot, dans La Chair / edit
1923 Bébert ! qui avait toujours réussi à les « jouer », lui qu'on croyait à Buenos-Ayres, confortablement établi et jouissant en paix du fruit de son travail ! Il est là ! Il a été fait ! source : 1923. Les mystères du bagne, ou 4 ans chez les forçats - Scènes vécues de haine, d'amour et de mort (fasc. 1 à 4) / edit
1790 ses confrères qui l'accueillirent en lui disant, sur quoi es-tu fait ? Sur une cambriolle, répondit-il source : 1790. Le Rat du Châtelet / edit
1790 ses confrères qui l'accueillirent en lui disant, sur quoi es-tu fait ? Sur une cambriolle, répondit-il. –Y a-t-il de regout ? –Oui j'ai été fait en travaillant la bauche ; la marque crible au charron, bride la lourde de la longue source : 1790. Le Rat du Châtelet / edit
1899 la nuit, quand vous passez sur les boulevards et que vous entendez deux filles qui, en causant entre elles, disent : « Tu sais, une telle a été faite à la porte de l'Américain », cela veut dire : « Une telle a été prise par les agents » source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - La police de l'avenir / edit
1929 On l'a pris en filature et il a été fait vers deux heures du matin par un agent de service source : 1929. Je suis un geux / edit
1900 un camarade me dit que Cécile lui avait dit qu'elle n'avait pas été faite du tout, mais qu'elle était restée avec un homme et une femme qui l'avaient nourrie et voulaient l'habiller pour l'emmener au Transvaal. source : 1900. Mémoires de Pierre S. voleur / edit
1955 –Alors, le Kid – tu es fait. Combien de came dans la valise ? source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra / edit
1973 ça marche un coup, deux coups et puis on est fait ! source : 1973. Le petit paradis / edit
1915 Tiens, Parizot ! s'écrie un caporal… On disait que t'avais été « fait » par les Boches. –C'était vrai… Mais, tu vois, me voilà ! –Tu t'es barré ? –Comme tu dis… source : 1915. Les poilus de la 9e / edit
1924 Ton homme est fait et il va « tomber » comme « barbot ». source : 1924. Les dessous de Montmartre / edit
1953 Antoine, tu m'entends ? Police, tu es fait. Rends-toi. source : 1953. De la boue et des roses / edit
1903 C'est une « purée » qui n'avait même pas une jupe à se coller sur ses sales fesses quand elle a été « faite » pour avoir enlevé l'oreille d'un flic avec ses dents. source : 1903. Les enracinées / edit

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177878 pour lamper encore quelques gorgées de nectar que la chambrillon avoit laissé près du lit ; après la panse vient la danse. Rien de plus naturel. Nous recommençâmes ensuit
  • 177877 je me présentai en exploiteur hardi, et j'enconnai ma déesse, les coups de cul que j'allongeois avec vigueur et rapidité, faisoient trembler le trône de nos plaisirs ; le
  • 177876 la grosseur et la longueur de mon vit sur-tout la frappa, elle fit successivement l'éloge de ce membre générique, de mes couilles, et des pretintailles qui y sont annexés
  • 177875 et en un saut, zeste, je fus dans son lit. Ah ! mon ami, quelle jouissance inexprimable ! Quel raffinement de volupté. Je voulus aller sur le champ au fait ; mais cette f
  • 177874 ah ! de grace, cher ami, débarrasse-toi de ces incommodes vêtemens […]. Je ne me le fis pas dire deux fois : en un clin d'oeil je fus déshabillé, et en un saut, zeste, je
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :