languefrancaise.net

définition : tourner de l'oeil

tourner de l'oeil
Mourir, agoniser ; < s'évanouir, faire un malaise, défaillir, être malade, être assommé ; > dormir, s'assoupir ; jouir

Citations
  • 1905 C'est-y que t'aurais voulu tourner de l'oeil, Bébert ? source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot
  • 1828 –Soutiens ta viande. […] –Quoi ! elle aurait tourné de l'oeil ! source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
  • 1867 Il voulait jouer Gilbert, pour s'étaler devant le public sur un lit d'hôpital et réciter les fameuses stances en tournant de l'oeil source : 1867. Notes d'Asselineau sur Philoxene Boyer et Baudelaire
  • 1945 À ce moment, il fait une gueule ! mais une gueule ! j'ai cru qu'il allait tourner de l'oeil ! source : 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D.
  • 1846 Nous allons le tuer en effigie en jurant qu'à la première bataille il tourneras de l'oeil. À bas Villedieu ! source : 1846. Les chauffeurs du Nord
  • 1892 Tiens, fit l'infirmière à demi-voix. Le 12 qui tourne de l'oeil… La paralytique qui vient d'arriver aura un lit source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
  • 1800 elle se mit […] à remuer le croupion avec une agilité inconcevable ; bientôt je sentis que le moment du bonheur n'était pas éloigné pour moi ; de son côté, Claire commençait à tourner de l'oeil : je redoublai mes efforts source : 1800. L'enfant du bordel
  • 1981 Je me retourne, car j'ai entendu un bruit sourd derrière moi. Elle est retombée sur le sofa et elle est en train de tourner de l'oeil. Je me précipite et l'aide à s'allonger. source : 1981. Mort à facettes
  • 1915 Alors, elle a dit qu'elle étouffait, qu'elle allait se trouver mal… Et en effet, la voilà qui tourne de l'oeil et pique un évanouissement. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1915 T'étais dans un triste état, mon pauv' vieux et j'croyais bien qu't'avais tourné de d'l'oeil… source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1880 Tu m'aurais assommé, n'est-ce pas ? Un coup de barre… V'lan ! sur la tête… Je tournais de l'oeil… source : 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique
  • 1914-1919 Arrivée à 14 heures, éreinté par le voyage (suis venu à pied de Fouilloy à Lignières : tous les 500 mètres, je suis obligé de m'asseoir… et je tourne presque de l'oeil à chaque fois). source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
  • 2004 Il avait été enfermé dans une cache trop petite avec deux compères dont l'un avait tourné de l'oeil, lui en était sorti « très malade ». source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
  • 1911 Si elles les avait vite balancés ?… S'ils n'avaient pas demandé de supplément ?… Ce qu'ils lui avaient bonni pendant le voyage ?… Si elle n'avait pas tourné de l'oeil ? source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 du moment que je suis au régime des flambés et qu'on me sert de la bectance choisie, pourquoi donc qu'on ne me passerait pas une petite crevette aux pommes, histoire de m'habituer à tourner de l'oeil source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 Je n'ai pas pu en roupiller une broque, de toute la neuille… Et ce n'est pas à cause de ma viande à plonger en cale, mais à cause de ma doche qui, sûrement, y va de sa larme, à en tourner de l'oeil… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1903 et que t'avais déjà refroidi deux gonses, je dis deux car je suppose que la « Barbate » a tourné de l'oeil à Beaujon. source : 1903. Les enracinées
  • 1903 Tu vois que c'est clair. Si « Le Lutteur » avait tourné de l'oeil, mon affaire était dans le sac pour le grand voyage à perpète ; mais il est solide, le cochon, et il en est revenu. source : 1903. Les enracinées
  • 2011 La salle des profs s'est mise à tourbillonner, à étinceler de paillettes. Je suis en train de tourner de l'oeil. source : 2011. Je tue les enfants français dans les jardins
  • 1914 La tête roulait, mollement. Il lâcha prise, étonné. La mère Croûte demeura inerte. « Ben quoi, la vieille ? » fit-il encore. Le gringalet s'approcha, anxieux… Ils attendirent, côte à côte, observant la cabaretière. Après quelques minutes, le grand jugea : « Elle a tourné d'l'oeil… » source : 1914. La mère Croûte, dans Racaille et parias
  • 1830 ensuite, ayant repris du coeur au ventre, je ramasse ma scie ; cette fois il n'y a pas à dire mon bel ami, je me remets à la besogne, et petit à petit, à mesure que j'avance, mon individu commence à tourner de l'oeil… le râle diminue, ce n'est plus qu'un souffle. source : 1830. Supplément aux Mémoires de Vidocq [L'Héritier, de l'Ain]

<21 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1800 1828 1830 1842 1846 1847 1851 1862 1866 1867 1880 1881 1884 1892 1894 1896 1900 1901 1901 1902 1903 1905 1909 1911 1914 1914 1915 1916 1916 1917 1917 1914 1920 1926 1927 1945 1948 1950 1951 1952 1954 1954 1955 1957 1967 1974 1977 1979 1981 1981 1982 1989 1989 1995 1998 2003 2004 2011 xxxx

Compléments