Définition de : rencart

  • rencart
    • Rendez-vous (donner, se donner, prendre rendez-vous, etc.) ; rendez-vous amoureux ; lieu de rendez-vous, sortie ; □ avoir rendez-vous ; □ se donner rendez-vous ; □ prendre un rendez-vous
    • fréquence : 063
    • id : 5628

rencart& rancart ; rencard ; rancard ; □ avoir rancard ; avoir rencard ; avoir rancart ; avoir rencard ; □ donner rancard ; donner rancart ; se donner rancard ; filer rancard ; filer rencart ; filer rancart ; filer un rancart ; se filer rencart ; se donner rencart ; □ prendre rancard n.m.

Définition

Rendez-vous (donner, se donner, prendre rendez-vous, etc.) ; rendez-vous amoureux ; lieu de rendez-vous, sortie ; □ avoir rendez-vous ; □ se donner rendez-vous ; □ prendre un rendez-vous

fréquence : 063
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : rendez-vous, donner rendez-vous morphologie : apocope, -ard

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1898.

1904 1922 1925 1927 1927 1929 1934 1947 1947 1948 1949 1951 1952 1953 1953 1953 1953 1953 1953 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1957 1957 1957 1960 1960 1960 1965 1965 1967 1967 1969 1971 1976 1979 1980 1980 1980 1981 1981 1981 1982 1983 1984 1985 1991 1995 2002 2003 2003 2006 2007 2012 2015 xxxx xxxx

Citations

1955 Moi aussi je connaissais Lulu chez qui il nous avait donné rancart. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1981 Il avait rencart à Paris avec une meuf source : 1981. Le retour de Gérard Lambert
1991 j'ai filé un rencart à Goldman source : 1991. Ma chanson leur a pas plu (suite)
2003 Boîte, alcool, teshi, rancart à gogo source : 2003. Dans l'enfer des tournantes
1927 Excuse-moi, je te quitte, c'est un client qui m'a donné rancart. source : 1927. Maisons de société - Choses vues
2002 Ok, rencard lundi prochain à 18h ici !! On verra qui est le plus rapide ! source : 2002. Momo le coursier
1949 Il ne fallait pas louper mon rancart avec Douglas source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
1922 Eh ! bien, demain soir à 9 heures, au coin de la rue Saint-Antoine et de la Bastille ! Allez, au revoir. […] –Pas de faux rancart, hein ! source : 1922. Au Lion Tranquille
1922 Tu sais, mon petit môme, j'ai rancart avec un client tout ce qu'il y a de sérieux. C'est au moins du deux cigues ! source : 1922. Au Lion Tranquille
2012 Je n'ai juste pas envie de passer la nuit ici ! –Ah ! t'as un jules, c'est ça ? T'as rencard ? source : 2012. Des clous dans le coeur
2007 je lui serais infiniment reconnaissant de bien vouloir revenir me relayer en fin d'après-midi. « J'ai rencard avec une jeune fille. Pour le travail », précisé-je. source : 2007. La gigue des cailleras

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

RENCARD, RENCART, subst. masc. B. Pop. Rendez-vous. Avoir (un) rencart (avec qqn), donner un rencart; être en retard pour un rencart. La Gestapo exige que Mathilde rembobine le rencard avec Carac manqué par sa faute: ce sera l'occasion d'un guet-apens (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 218). Et il lui file un rancart pour l'apéritif à la brasserie du Sphéroide (QUENEAU, Zazie, 1959, p. 166). Être au rencard. Être au rendez-vous. Toute la Cour était au rencard pour la noce à Dagobuche (STOLLÉ, Douze récits hist., 1947, p. 2). Rendez-vous confidentiel`` (ESN. 1966). J'ai rencard avec lui, où qu'tu sais (ESN. 1966). Je fus prévenu par un libéré (...) de me rendre à la grille de l'hoste où un fagot (...) voulait me jacter. Je me rendis à ce rancard (DUSSORT, Mém., Cavale, 1929-34, dép. par G. Esnault, 1953, p. 1). Prononc. et Orth.: []. Homon. rancart. Lar. Lang. fr.: rancard, rencard pour A et B; ROB. 1985: A rancard ou rancart ,,on écrit aussi rencard``, rancart (ESN., loc. cit.); B rancard ou rancart ,,on écrit parfois rencard ou rencart``, rancart (QUENEAU, loc. cit.). Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 213: rencart (rendez-vous), rencard (renseignement). Étymol. et Hist. II. 1898 « rendez-vous » (d'apr. ESN.). II mot d'orig. incertaine. Peut-être abrègement et altér., sous l'infl. du précédent, de rencontre* ou plus vraisemblablement, déverbal de rencarrer « rentrer chez soi ou dans un lieu sûr après un coup » (1897, BRUANT, Chansons et monologues ds ESN., s.v. encarrer), lui-même dér. de encarrer « entrer », dér. de carre « coin » (ESN.; CELLARD-REY 1980). (tlfi:rencard) /

  • Orig. incert., mais infl. de rendez-vous ou rencontre (GR)
  • Apocope (George, FM48)
  • Mot d'orig. incertaine. Peut-être abrègement et altér., sous l'infl. du précédent, de rencontre ou plus vraisemblablement, déverbal de rencarrer « rentrer chez soi ou dans un lieu sûr après un coup » (1897, BRUANT, Chansons et monologues ds ESN., s.v. encarrer), lui-même dér. de encarrer « entrer », dér. de carre « coin » (ESN.; CELLARD-REY 1980) (TLFi) /
  • 1898 (GR) / 1898 ESN. (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).