rencart

rencart (tableau rapide)
rencart Rendez-vous (donner, se donner, prendre rendez-vous, etc.) ; rendez-vous amoureux ; lieu de rendez-vous, sortie ; se donner rendez-vous ; prendre un rendez-vous
synonyme rendez-vous, donner rendez-vous
date 1898
fréquence 60

rencart

& rancart ; rencard ; rancard ; avoir rancard ; avoir rencard ; avoir rancart ; avoir rencard ; donner rancard ; donner rancart ; se donner rancard ; filer rancard ; filer rencart ; filer rancart ; filer un rancart ; se filer rencart ; se donner rencart ; prendre rancard

n.m.

Définition

Rendez-vous (donner, se donner, prendre rendez-vous, etc.) ; rendez-vous amoureux ; lieu de rendez-vous, sortie ; se donner rendez-vous ; prendre un rendez-vous

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : rendez-vous, donner rendez-vous Morphologie : apocope, -ard

Citations
1955 Moi aussi je connaissais Lulu chez qui il nous avait donné rancart. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1981 Il avait rencart à Paris avec une meuf source : 1981. Le retour de Gérard Lambert
1991 j'ai filé un rencart à Goldman source : 1991. Ma chanson leur a pas plu (suite)
2003 Boîte, alcool, teshi, rancart à gogo source : 2003. Dans l'enfer des tournantes
1927 Excuse-moi, je te quitte, c'est un client qui m'a donné rancart. source : 1927. Maisons de société - Choses vues
2002 Ok, rencard lundi prochain à 18h ici !! On verra qui est le plus rapide ! source : 2002. Momo le coursier
1949 Il ne fallait pas louper mon rancart avec Douglas source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
1922 Eh ! bien, demain soir à 9 heures, au coin de la rue Saint-Antoine et de la Bastille ! Allez, au revoir. […] –Pas de faux rancart, hein ! source : 1922. Au Lion Tranquille
1922 Tu sais, mon petit môme, j'ai rancart avec un client tout ce qu'il y a de sérieux. C'est au moins du deux cigues ! source : 1922. Au Lion Tranquille
2012 Je n'ai juste pas envie de passer la nuit ici ! –Ah ! t'as un jules, c'est ça ? T'as rencard ? source : 2012. Des clous dans le coeur
2007 je lui serais infiniment reconnaissant de bien vouloir revenir me relayer en fin d'après-midi. « J'ai rencard avec une jeune fille. Pour le travail », précisé-je. source : 2007. La gigue des cailleras

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

RENCARD, RENCART, subst. masc. B. Pop. Rendez-vous. Avoir (un) rencart (avec qqn), donner un rencart; être en retard pour un rencart. La Gestapo exige que Mathilde rembobine le rencard avec Carac manqué par sa faute: ce sera l'occasion d'un guet-apens (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 218). Et il lui file un rancart pour l'apéritif à la brasserie du Sphéroide (QUENEAU, Zazie, 1959, p. 166). Être au rencard. Être au rendez-vous. Toute la Cour était au rencard pour la noce à Dagobuche (STOLLÉ, Douze récits hist., 1947, p. 2). Rendez-vous confidentiel`` (ESN. 1966). J'ai rencard avec lui, où qu'tu sais (ESN. 1966). Je fus prévenu par un libéré (...) de me rendre à la grille de l'hoste où un fagot (...) voulait me jacter. Je me rendis à ce rancard (DUSSORT, Mém., Cavale, 1929-34, dép. par G. Esnault, 1953, p. 1). Prononc. et Orth.: []. Homon. rancart. Lar. Lang. fr.: rancard, rencard pour A et B; ROB. 1985: A rancard ou rancart ,,on écrit aussi rencard``, rancart (ESN., loc. cit.); B rancard ou rancart ,,on écrit parfois rencard ou rencart``, rancart (QUENEAU, loc. cit.). Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 213: rencart (rendez-vous), rencard (renseignement). Étymol. et Hist. II. 1898 « rendez-vous » (d'apr. ESN.). II mot d'orig. incertaine. Peut-être abrègement et altér., sous l'infl. du précédent, de rencontre* ou plus vraisemblablement, déverbal de rencarrer « rentrer chez soi ou dans un lieu sûr après un coup » (1897, BRUANT, Chansons et monologues ds ESN., s.v. encarrer), lui-même dér. de encarrer « entrer », dér. de carre « coin » (ESN.; CELLARD-REY 1980). (tlfi:rencard) /

Orig. incert., mais infl. de rendez-vous ou rencontre (GR) / Apocope (George, FM48) / Mot d'orig. incertaine. Peut-être abrègement et altér., sous l'infl. du précédent, de rencontre ou plus vraisemblablement, déverbal de rencarrer « rentrer chez soi ou dans un lieu sûr après un coup » (1897, BRUANT, Chansons et monologues ds ESN., s.v. encarrer), lui-même dér. de encarrer « entrer », dér. de carre « coin » (ESN.; CELLARD-REY 1980) (TLFi) /

  • 1898 (GR) / 1898 ESN. (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).