parigot

parigot (tableau rapide)
parigot Parisien, parisien ; Parisien typique, pittoresque, Parisien populaire, titi parisien, gouailleur ; langue argotico-populaire, avec un accent particulier, parlée à Paris
synonyme parisien
date 1886
fréquence 69

parigot

& Parigot ; Parigo ; parigote (fém.) ; Parigote (fém.)

n., adj.

Définition

Parisien, parisien ; Parisien typique, pittoresque, Parisien populaire, titi parisien, gouailleur ; langue argotico-populaire, avec un accent particulier, parlée à Paris ALL : Pariser / ANG : a Parisian

registre ancien : 6 registre moderne : 7

Synonyme : parisien Morphologie : -go, -got

Citations
1932 aux dépens de tout ce qui choquait son indépendance de parigote. source : 1932. De Gaby Deslys à Mistinguett
1960 L'escouade à laquelle je suis affecté comprend surtout des parigots. Le cabot Petitjean était comptable dans le civelo, Miroton tapissier, Zimmermann, vrai titi débrouillard, vendeur de journaux, Pacout acteur dramatique et Versial artiste peintre. source : 1960. Chass'bi
1981 Quand tous ces parigots viennent remplir le coffre arrière de leur 504 Peugeot source : 1981. Banlieue rouge
1981 Pour goûter de l'usine il s'est fait parigot source : 1981. Oscar
1939 L'histoire en quelques mots du beau roman d'une jeune midinette et d'un p'tit parigot source : 1939. Comme de bien entendu
1930 Sur le pavé parigot source : 1930. Comme un moineau
1952 en bon parigots, ils savaient que la méfiance, à l'égard du flic, est le commencement de la sagesse source : 1952. Rencontre dans la nuit
1916 Le cycliste de la compagnie, un Parigot des Gobelins, m'éveille en braillant à mes oreilles : « Est-ce que mon lieutenant veut déjeuner ? » source : 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914)
1915 Les Normands ricanèrent : –Un Parigot et un Parigot, ça vaut jamais deux gars des champs ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 Jantroux, dit la « Brocante », et Magnin dit la « Tringle », deux Parigots de Belleville source : 1915. Les poilus de la 9e
1888 n'eût garde de perdre son temps à se frotter aux Parigots, lesquels, nés malins, ainsi que chacun sait, avaient vité éventé la mèche et deviné le dessous des cartes source : 1888. Le train de 8 h. 47
1974 Ses cheveux sont très coiffés, elle est très maquillée. Elle cause parigot, un petit accent que l'on n'a pas, nous. source : 1974. Le roman d'un turfiste
1911 Mais pour le moment, je ne connobre que le français et le bigorne, tel que vous me voyez, né natif de Montmertre, rue du Mont-Cenis, 33, au sixième […] Donc, si c'était de votre plaisir de me jacter du parigot pur sang… source : 1911. Le journal à Nénesse
1911 tous les rades du XXe, c'est plus batifonne que la Tuilerie, le Louf ou les Champs d'Élise, pour un vrai parigot… source : 1911. Le journal à Nénesse

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

PARIGOT, -OT(T)E, adj. et subst. Familier A.(Celui, celle) qui est né(e) à Paris et/ou qui y habite, généralement dans un quartier populaire. Je laisse à penser la vie que menaient ces petites Parigottes quand le patron n'était pas là (L. DAUDET, Dev. douleur, 1931, p.84). Le garçon a poussé tout seul, là-bas, du côté de Belleville (...), un vrai titi parigot (BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p. 915): ... on [les élèves] faisait connaissance: D'où que tu viens? Et toi? Angers. Pedzouille! Pas plus que toi, parigot ! VIALAR, Pt jour, 1947, p. 38. B. Qui est propre à Paris, caractéristique de ses habitants, généralement de ceux qui vivent dans un quartier populaire. Synon. faubourien. Esprit parigot. À sept heures passèrent les boueux; ils avaient l'air de faire exprès de prendre l'accent parigot, tant leur accent était fort (MONTHERL., Célibataires, 1934, p.853). Une cigarette valseuse au coin de sa bouche à chicots, Picquenart (...) nous versait des conseils d'une voix doucement parigote (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 116). REM. Parigoté, -ée, adj., fam., rare. Synon. de parisianisé. (rem. s.v. parisien). Un tango un peu édulcoré, un peu parigoté, avec une grâce décente et légère (SEM, Ronde de nuit, 1923, p. 46). Ces Françaises et Français parigotés (L.DAUDET, Rech. beau, 1932, p. 74). Prononc. et Orth.: [], fém. [-]; ROB.: -ote; Lar. Lang. fr.: -ote ou -otte. Étymol. et Hist. 1886 adj. et subst. « parisien » (ds ESN.). Formé sur parisien*, par substitution du suff. arg. -got (v. -ot) au suff. -ien. Fréq. abs. littér.: 16. (tlfi:parigot) /

  • Suffixation en -got (SCHW1889)
  • De Paris, et suff. pop. -go(t) (GR)
  • Formé sur parisien, par substitution du suff. arg. -got (v. -ot) au suff. -ien (TLFi)
  • Formé par « fausse coupe » (-ot devient -got) (FrançoisPléiade)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • 1886 (GR) / 1886 adj. et subst. « parisien » (ds ESN) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).