Définition de : prendre l'air

prendre l'air (tableau rapide)
prendre l'air Sortir dehors, se promener ; s'aérer ; > aller à la campagne ; voyager, partir ; (courir)
synonyme partir, s'en aller, aller, marcher, se promener, errer, sortir (de qqpart)
fréquence 039

prendre l'air

& aller prendre l'air ; prendre le grand air ; prendre un peu d'air

locution

Définition

Sortir dehors, se promener ; s'aérer ; > aller à la campagne ; voyager, partir ; (courir) IT : correre

registre ancien : 3 registre moderne : 3

Synonyme : partir, s'en aller, aller, marcher, se promener, errer, sortir (de qqpart)

Citations
1955 il aurait pris un peu l'air parce qu'il en a marre de la brunette ou qu'il a trouvé momentanément mieux ailleurs, que ça ne m'étonnerait pas source : 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) / edit
1917 Si qu'on irait prendre l'air… […] Il fait bon z'ici, mais il fait meilleur dehors source : 1917. Le serment de l'aviateur / edit
1757 Ils graissaient la patte, comme on dit, au geôlier, qui, à leur sollicitation, nous ouvrait tous les matins notre cachot pour nous faire prendre l'air dans une petite cour toute proche source : 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil / edit
1915 Lorsque j'ai fini mon travail, je range les bottes sur la caisse et je sors sur le pas de la porte pour prendre l'air. source : 1915. Les poilus de la 9e / edit
2000 Certains tentèrent quelques blagues, mais le coeur n'y était pas. Je sortis prendre l'air. source : 2000. Le portail / edit
1725 Descend pour prendre l'air, va jusques hors la Ville, / Où cherchant sur quelqu'un à passer son chagrin, / Sur differens Passans il fait quelque Butin. / Enfin, las, fatigué de battre la Campagne, / Il voit une maison au bas d'une montagne source : 1725. Le Vice puni, ou Cartouche, poëme / edit
1880 Deux fois par jour, nous « prenions l'air » dans une cour étranglée en boyau. Nous marchions deux par deux, « en queue de cervelas. » source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne / edit

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

créer 35245 +Bob +Move +Régénérer

  • 178310 Le jus, c'est du Ricoré. On vous en verse tant que vous en voulez.
  • 178309 Ça commence à sept heures du matin par ce cri (plutôt bon enfant) qui retentit dans les couloirs des ailes : « PRÉPAREZ-VOUS POUR LE PETIT DÉJEUNER ! » Pour crier ça, les
  • 178308 La journée du détenu est rythmée par des appels (d'aucuns – des mauvaises langues disent, plus vulgairement : des gueulantes).
  • 178307 Chaque détenu sort tous les jours pendant deux heures sur les cours « en camembert », le matin ou l'après-midi
  • 178306 Quatre cent vingt détenus ! Vous vous doutez bien que, pour gouverner ce petit monde, il faut des plannings de maniaque et des journées réglées comme du papier à musique.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :