bluffer

registre moderne : 4 fréquence : 56

bluffer & bleufer ; blûffler ; bluffer qqun v. intr., v.tr.

Mystifier, mentir, arnaquer, gruger, tromper, berner (stratégiquement) ; surprendre, étonner, ébahir, épater

Synonyme : étonner, étonné, ébahir, ébahi, impressionner, impressionné, tromper, se tromper, mystifier, mystification, canular, mentir

1925 Ah ! dis donc, cette sacrée Nénétte, tu me la copieras ! En voilà une qui se pose là pour se faire bluffer par les mâles ! 1925. La bonne vie 1945 Écoutez inspecteur, que j'ai dit, vous connaissez mieux la muique que personne. Je ne vais pas vous bluffer 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D. 1957 Compris, dis-je. Tu m'as bluffé 1957. Les eaux troubles de Javel 1922 Il ment et il bluffe. Pas toujours exprès. C'est un poète. Mais quand il a parlé de la mer, on reste longtemps sans rien dire… 1922. Le pot au noir 2003 elle m'a bluffée, ma mère ! Je suis complètement retournée 2003. Dans l'enfer des tournantes 1931 Tu sais, Mémé, ne me bluffe pas ! ne me fais pas de paillons, ou je te défigure ! 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France) 1974 Je lui emboîte le pas, prêt à prendre la fuite à la moindre alerte. Mais il ne bluffe pas. 1974. Ancien détenu cherche emploi 1918 Cet imbécile s'était laissé stupidement « bluffer » par nos deux tatoués 1918. Loin de la rifflette 2007 Vous a-t-il « bluffé » dans sa façon de s'emparer de l'UMP ? –« Bluffé », ce n'est pas le mot. Mais cela restera une date dans l'histoire de la Ve. C'est du jamais vu ! 2007. La défaite en chantant (Conversations avec Dominique de Montvalon) 1958 Il essaya un coup de « bluff », parce que Khoung était un homme avec qui on pouvait bluffer. 1958. Rage blanche <10 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 888