fade

fade (tableau rapide)
fade Part, part dans un vol, part d'un butin volé ; partage ; portion, compte ; ration, dose d'alcool ; moitié ; paye, écot, peine ; choses qui vous appartiennent, propriété personnelle ; recevoir sa part ; pour soi ; payer sa part
synonyme part, portion, partage
date 1821
fréquence 52

fade

& fad ; avoir son fade ; pour mon fade ; pour son fade ; payer son fade

n.m.

Définition

Part, part dans un vol, part d'un butin volé ; partage ; portion, compte ; ration, dose d'alcool ; moitié ; paye, écot, peine ; choses qui vous appartiennent, propriété personnelle ; recevoir sa part ; pour soi ; payer sa part ALL : Lohn, Zeche, Anteil, Strafe / IT : parte

registre ancien : 10 registre moderne : 10

Synonyme : part, portion, partage

Citations
1867 Mézigue aussi s'était payé un bagoul (Moi aussi, j'avais pris un faux nom) ; mais hier, sur la Marie Egyptienne (Cour de la Force), un gaffre m'a frimé (Un gardien m'a reconnu), et comme il avait à coeur un coup de saute-dessus dont j'ai eu mon fade (Vol avec violence partagé), et il s'est mis à me casser du sucre (Dénoncer). source : 1867. Les Malfaiteurs
1955 il est en pétard avec les autres au sujet du fade. […] C'est celui qui a organisé le coup qui a gardé la joncaille. En principe, il devait fourguer le tout et donner à chacun son fade. source : 1955. Mollo sur la joncaille
xxxx Pègres, traqueurs, qui voulez tous du fade, / Prêtez l'esgourde à mon dur boniment source : xxxx. Dans la lunette (+Traduction à l'usage des gens illettrés), dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly
1828 Si tu veux marcher en éclaireur et venir avec nous jusque dans la rue Saint-Sébastien, où nous allons déposer ces fredaines, tu auras ton fade source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1830 Tenez, dit-il, en étalant tout cela sur la table, v'là ma journée. C'est-il un bon chopin ! C'est ben dommage que mon frangin ne soit pas là pour avoir son fade source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2)
1969 Hans fera trois fades : un pour l'ouvrier, un pour lui et un pour mézigues source : 1969. Au décarpillage
1872 L'aminche est un zigue, il carmera ton fade. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (1)
1872 Une bougie de fade [une pièce de cinq francs de part], c'est lopez[o?]. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (5)
1990 Je te donne trois plaques. Trois cents briques. En cash, exempts d'impôts. La moitié du fade. source : 1990. L'étage des morts
1990 C'était pourtant un joli flag' simpliste […] Le fade se montait à deux ou trois cents briques si on en croyait la balance qui nous avait donné les casseurs. source : 1990. L'étage des morts
1984 n'importe où il y a du soleil, où un type peut refaire sa vie avec quatre millions devant lui. Un beau fade, en définitive source : 1984. Boulevard des allongés
1821 j'ai eu le coulant d'orient de la Gouresse pour mon fade. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 Dans l'affaire du Gardemeuble, j'y ai eu mon fade, il y avoit de la camelotte en rompant, mais je ne Suis pas tombé. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 l'affaire etoit bonne, le lubin nous conduisoit pour son fade. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1977 Oh, et puis merde ! Je me berlure et je cause en proprio, alors que chacun paie son fade. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
1883 Ils ne sont de fade (de moitié) avec aucun ; de fade pour rien, à moins qu'ils ne se mettent à deux pour acquérir un paquet de couennes source : 1883. Le Tableau de Paris
1976 Évaluation du casse. C'était pas ça ! Vingt caisses, il aurait dû y avoir vingt briquettes ou pas loin. Il n'y en avait que douze et encore, deux briques en chèques. Deux unités et demie au fade. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<17 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

FADE, subst. masc. A. Arg. (des voleurs). Part de butin, de vol; ce qui revient à chacun dans un partage. Je suis seulement fâché d'une chose, c'est qu'il [mon frère] ne soit pas là pour avoir son fade (VIDOCQ, Mém., t. 4, 1828-29, p. 329). Étymol. et Hist. [1725, Granval d'apr. ROB.; en fait, le mot ne figure que dans l'éd. de 1827; v. SAIN. Sources Arg. t. 1, p. 332]; 1821 « part d'un butin (dans l'argot des voleurs) » (ANSIAUME, Arg. Bagne Brest, fo 9 vo § 194 : Dans l'affaire du garde meuble, j'y ai eu mon fade). Déverbal de fader*. Bbg. GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. et pop. Cah. Lexicol. 1970, t. 17, pp. 10-11. SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 245, 293. SAIN. Sources t. 3, 1972 [1930], pp. 495-496. (TLFi) /

  • Du prov. fada=faire un don de fado=fée d'où fader=partager (MCC)
  • De fader (du provençal mod. fadar, fada « ensorceler; doter », d'où « donner, avantager », selon Dauzat) (GR)
  • 1821 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).