Définition de : fade

  • fade
    • Part, part dans un vol, part d'un butin volé ; partage ; portion, compte ; ration, dose d'alcool ; moitié ; paye, écot, peine ; choses qui vous appartiennent, propriété personnelle ; recevoir sa part ; pour soi ; □ payer sa part
    • fréquence : 053
    • id : 1527

fade & fad ; avoir son fade ; pour mon fade ; pour son fade ; □ payer son fade, raquer son fade n.m.

Définition

Part, part dans un vol, part d'un butin volé ; partage ; portion, compte ; ration, dose d'alcool ; moitié ; paye, écot, peine ; choses qui vous appartiennent, propriété personnelle ; recevoir sa part ; pour soi ; □ payer sa part

ALL : Lohn, Zeche, Anteil, Strafe / IT : parte
fréquence : 053
registre ancien : 10 registre moderne : 10

synonyme : part, portion, partage

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1821.

1821 1827 1828 1830 1835 1835 1835 1836 1844 1844 1846 1847 1859 1867 1872 1872 1876 1877 1883 1885 1889 1891 1894 1900 1901 1901 1901 1907 1912 1917 1918 1920 1930 1951 1953 1953 1954 1955 1955 1957 1960 1960 1960 1969 1975 1976 1977 1981 1984 1984 1989 1990 xxxx

Citations

<17 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

FADE, subst. masc. A. Arg. (des voleurs). Part de butin, de vol; ce qui revient à chacun dans un partage. Je suis seulement fâché d'une chose, c'est qu'il [mon frère] ne soit pas là pour avoir son fade (VIDOCQ, Mém., t. 4, 1828-29, p. 329). Étymol. et Hist. [1725, Granval d'apr. ROB.; en fait, le mot ne figure que dans l'éd. de 1827; v. SAIN. Sources Arg. t. 1, p. 332]; 1821 « part d'un butin (dans l'argot des voleurs) » (ANSIAUME, Arg. Bagne Brest, fo 9 vo § 194 : Dans l'affaire du garde meuble, j'y ai eu mon fade). Déverbal de fader*. Bbg. GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. et pop. Cah. Lexicol. 1970, t. 17, pp. 10-11. SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 245, 293. SAIN. Sources t. 3, 1972 [1930], pp. 495-496. (TLFi) /

  • Du prov. fada=faire un don de fado=fée d'où fader=partager (MCC)
  • De fader (du provençal mod. fadar, fada « ensorceler; doter », d'où « donner, avantager », selon Dauzat) (GR)
  • 1821 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.