Définition de : barder

barder (tableau rapide)
barder Être ou devenir intense, dangereux, périlleux, agité, conflictuel, risqué (quand ça bombarde, quand ça prend une tournure dangereuse, quand il faut combattre, lutter) ; y avoir de l'agitation, de l'animation ; quand on se fait fortement gronder, être conflictuel
synonyme dangereux, risqué, périlleux, bombarder, bombardé, puni, punir, sanctionné, sanctionner
date 1890
fréquence 075

barder

& ça barde ; ça va barder ; vous allez barder ; barder pour qqun ; ça barde pour ma pomme

Définition

Être ou devenir intense, dangereux, périlleux, agité, conflictuel, risqué (quand ça bombarde, quand ça prend une tournure dangereuse, quand il faut combattre, lutter) ; y avoir de l'agitation, de l'animation ; quand on se fait fortement gronder, être conflictuel ALL : das ist eine schwere, eine grosse Sache oder Arbeit, auf : es wird heiss gekämpft / ANG : to bombard

registre ancien : 7 registre moderne : 5

Synonyme : dangereux, risqué, périlleux, bombarder, bombardé, puni, punir, sanctionné, sanctionner Famille : barder, bardée, barda Usage : militaire, guerre

4871_ca_va_barder.jpg: 387x600, 55k (21 septembre 2019 à 22h22)

Citations
1960 –Alors, demanda-t-il, qu'est-ce qui se passe ? –Ça barde. On touche des tenues neuves, de nouvelles bottes de saut, une paire de pataugas, de l'armement. On va filer dans le djebel, c'est couru. source : 1960. Les Centurions / edit
1925 il serait question qu'ils tirent des coups de feu, si ça barde source : 1925. L'Equipe / edit
1993 J'étais peut-être « dans la merde » mais, pour lui, ça allait barder : abandon de poste dans ces circonstances, ça conduisait tout droit au « Falot » source : 1993. Et l'expresso remplaça la bistouille / edit
1957 Je ne sais quelle manifestation, sportive ou politique, se déroulait au Vel'd'Hiv, mais ça bardait source : 1957. Les eaux troubles de Javel / edit
1960 De temps en temps, disons même assez souvent, ça barde à la maison. Je suis terriblement insolente et puis je connais les points faibles des gens et mon père il n'est pas difficile à faire mousser. source : 1960. La France et l'amour - Une enquête de l'Institut Français d'Opinion Publique / edit
1917 i's m'ont dit comme ça qu'vous aviez l'air en colère, et qu'ça allait sûrement… Comment qu'i's m'ont dit ?… Barder, j'crois bien. –Oui, barder. Et après ? –Et après i's m'ont dit comme ça qu'i's n'voulaient pas qu'leurs camarades aient des ennuis source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) / edit
1917 Si jamais vous avez oublié… ça va barder !… vous vous ferez corriger… source : 1917. Chignole (la guerre aérienne) / edit
1953 Pas le moment de roupiller, vieux… Ça barde dur… source : 1953. Allons z'enfants / edit
1947 J'compte sur toi. Si tu manquais, je l'fâcherai, j'te préviens et ça barderait. source : 1947. Fleur-de-Poisse / edit
1914-1919 On nous lit un ordre du jour de Joffre : nous allons faire une grande offensive très prochainement. Chic !! Tant mieux, ça va barder – et bientôt on ira en Bochie. source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées / edit
2004 Ça allait barder, ça devait barder. Laisser l'attentat impuni, c'était perdre la face. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne / edit
2011 Ces jours-ci, Lherbier aussi se fait plus discret. Il paraît que ça a bardé entre lui et Voltic, rapport aux descentes de flics source : 2011. La nuit du vigile / edit
1965 Il y avait des fusillades de tous les côtés. Ça bardait, comme dirait l'autre dans sa chanson. source : 1965. Le Tigre entre en piste / edit

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

81e t. 14-17 ; marins 17-18 ; usage général ; mot usuel au 19e inf. 1894, soldats à Nantes, 1912, m'est attesté usuel à Rouen, 1890, Rennes, 1895, École Norm. Sup., 1899 (etc.) ; sens et emploi intransitif développés de barder, Transporter avec un bard, de la bardée, Charge, puis barder, Être lourd, et barder, transitif, traiter durement. Il peut y avoir eu infuence de bardot (petit mulet ; souffre-douleur) (Esnault1919)

  • Terme de caserne emprunté aux marins (SAIN-TRANCH)
  • D'un mot régional « glisser latéralement, par un mouvement divergent », selon Guiraud du rad. bard- (→ Bardane), mais l'évolution de sens qui mène à l'argot militaire est obscure (GR2)
  • 1890, Rouen (Esnault1919) / 1894 (mais : 1889, argot milit., « travailler dur, trimer ») (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 9585 Tant pis pour la rombière ! C'est elle qui écopera pour les autres…
  • 34939 Tiens, l'autre rhombière, là au bout, celle qui a les tétines en porte-éponges. Ça, au moins, c'est de tout repos ! Tu peux être tranquille, il n'y aura pas un caniche qu
  • 33531 Il continue de présider aux « dialogues socratiques » auxquels participent d'ahurissantes rombières coiffées de larges et poétiques chapeaux
  • 178255 sans compter les taloches de la rombière et ses petits mots d'amitié : « Graine de forçat ! etc. »
  • 178254 Dans leurs costumes chiffonnés, largement échancrés sur le devant comme il convient à de futurs gibiers de guillotine, ils jouent aux cartes, assis sur le pavé de la cour

4871 Définition de : barder 2378 truc 7745 chic 3595 type 19623 ramasser

Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :