barder

barder (tableau rapide)
barder Être ou devenir intense, dangereux, périlleux, agité, conflictuel, risqué (quand ça bombarde, quand ça prend une tournure dangereuse, quand il faut combattre, lutter) ; y avoir de l'agitation, de l'animation ; quand on se fait fortement gronder, être conflictuel
synonyme dangereux, risqué, périlleux, bombarder, bombardé, puni, punir, sanctionné, sanctionner
date 1890
fréquence 73

barder

& ça barde ; ça va barder ; vous allez barder ; barder pour qqun ; ça barde pour ma pomme

Définition

Être ou devenir intense, dangereux, périlleux, agité, conflictuel, risqué (quand ça bombarde, quand ça prend une tournure dangereuse, quand il faut combattre, lutter) ; y avoir de l'agitation, de l'animation ; quand on se fait fortement gronder, être conflictuel ALL : das ist eine schwere, eine grosse Sache oder Arbeit, auf : es wird heiss gekämpft / ANG : to bombard

registre ancien : 7 registre moderne : 5

Synonyme : dangereux, risqué, périlleux, bombarder, bombardé, puni, punir, sanctionné, sanctionner Famille : barder, bardée, barda Usage : militaire, guerre

4871_ca_va_barder.jpg: 387x600, 55k (21 septembre 2019 à 22h22)

Citations
1960 –Alors, demanda-t-il, qu'est-ce qui se passe ? –Ça barde. On touche des tenues neuves, de nouvelles bottes de saut, une paire de pataugas, de l'armement. On va filer dans le djebel, c'est couru. source : 1960. Les Centurions
1925 il serait question qu'ils tirent des coups de feu, si ça barde source : 1925. L'Equipe
1993 J'étais peut-être « dans la merde » mais, pour lui, ça allait barder : abandon de poste dans ces circonstances, ça conduisait tout droit au « Falot » source : 1993. Et l'expresso remplaça la bistouille
1957 Je ne sais quelle manifestation, sportive ou politique, se déroulait au Vel'd'Hiv, mais ça bardait source : 1957. Les eaux troubles de Javel
1960 De temps en temps, disons même assez souvent, ça barde à la maison. Je suis terriblement insolente et puis je connais les points faibles des gens et mon père il n'est pas difficile à faire mousser. source : 1960. La France et l'amour - Une enquête de l'Institut Français d'Opinion Publique
1917 i's m'ont dit comme ça qu'vous aviez l'air en colère, et qu'ça allait sûrement… Comment qu'i's m'ont dit ?… Barder, j'crois bien. –Oui, barder. Et après ? –Et après i's m'ont dit comme ça qu'i's n'voulaient pas qu'leurs camarades aient des ennuis source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
1917 Si jamais vous avez oublié… ça va barder !… vous vous ferez corriger… source : 1917. Chignole (la guerre aérienne)
1953 Pas le moment de roupiller, vieux… Ça barde dur… source : 1953. Allons z'enfants
1947 J'compte sur toi. Si tu manquais, je l'fâcherai, j'te préviens et ça barderait. source : 1947. Fleur-de-Poisse
1914-1919 On nous lit un ordre du jour de Joffre : nous allons faire une grande offensive très prochainement. Chic !! Tant mieux, ça va barder – et bientôt on ira en Bochie. source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
2004 Ça allait barder, ça devait barder. Laisser l'attentat impuni, c'était perdre la face. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
2011 Ces jours-ci, Lherbier aussi se fait plus discret. Il paraît que ça a bardé entre lui et Voltic, rapport aux descentes de flics source : 2011. La nuit du vigile
1965 Il y avait des fusillades de tous les côtés. Ça bardait, comme dirait l'autre dans sa chanson. source : 1965. Le Tigre entre en piste

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

81e t. 14-17 ; marins 17-18 ; usage général ; mot usuel au 19e inf. 1894, soldats à Nantes, 1912, m'est attesté usuel à Rouen, 1890, Rennes, 1895, École Norm. Sup., 1899 (etc.) ; sens et emploi intransitif développés de barder, Transporter avec un bard, de la bardée, Charge, puis barder, Être lourd, et barder, transitif, traiter durement. Il peut y avoir eu infuence de bardot (petit mulet ; souffre-douleur) (Esnault1919)

  • Terme de caserne emprunté aux marins (SAIN-TRANCH)
  • D'un mot régional « glisser latéralement, par un mouvement divergent », selon Guiraud du rad. bard- (→ Bardane), mais l'évolution de sens qui mène à l'argot militaire est obscure (GR2)
  • 1890, Rouen (Esnault1919) / 1894 (mais : 1889, argot milit., « travailler dur, trimer ») (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).