Définition de : jobard

jobard & jobart ; Jobar ; ≠ pas si jobard n.

Définition

■ Niais, crédule, naïf, imbécile, dupe, bête ; ■ fou (par ext.), personne délirante ; ■ terme de mépris général, insulte ; ≠ je ne suis pas si bête, pas si bête

ANG : a simpleton
fréquence : 048
registre ancien : 6 registre moderne : 7

synonyme : niais, pas déluré, insulte, imbécile, idiot, bête, dupe, pigeon, victime, fou, déraisonnable, déraisonner, délirer famille : job, barjot

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1571.

1799 1801 1842 1842 1844 1846 1851 1851 1851 1854 1857 1862 1863 1881 1882 1888 1889 1899 1900 1901 1902 1908 1909 1916 1937 1946 1948 1949 1950 1952 1954 1954 1955 1960 1961 1965 1967 1966 1972 1976 1977 1981 1982 1982 1982 1985 1997 2015

Citations

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Jobard (goard, gebejur) doit être rapproché de la série en go- (SCHW1889Tirelarigot)
  • Du moy. franç. jobe (1547, Du Fail) « niais », probablt apparenté à *job « gosier » (selon Guiraud, qui rejette l'hypothèse du n. pr. Job), du roman *gaba « gorge, jabot » (- Gaver), par l'intermédiaire d'une forme en *gaub-, le jobard étant « un gobeur qu'on gave (en lui faisant tout avaler) » ; et aussi Gober, jobelin ; et cf. le sémantisme « faire, dire des choses vaines; s'amuser », du dialectal jober (GR)
  • jobard : 1808, Esnault ; 1807 : jobbard d'après T.L.F.) ; joubard, 1571 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.