guigne

guigne Malchance, malchance durable ; □ pas de chance, mauvais sort, mauvaise étoile, malheur ; □ ne pas avoir de chance, être malchanceux ; □ porter malchance ; □ quand rien ne réussit
date 1811
fréquence 67
synonyme malchance, malchanceux

guigne

& (quigne) ; la guigne ! ; quelle guigne ! ; c'est de la guigne ; avoir la guigne ; avoir de la guigne ; posséder la guigne ; porter la guigne ; avoir toutes les guignes ; la guigne s'en mêle ; guigne noire

n.f.

Malchance, malchance durable ; □ pas de chance, mauvais sort, mauvaise étoile, malheur ; □ ne pas avoir de chance, être malchanceux ; □ porter malchance ; □ quand rien ne réussit ANG : it is the devil eye (for bad luck)

registre ancien : 4 registre moderne : 4

Morphologie : g/q Famille : guigne (malchance)

9128.jpg: 650x417, 102k (06 janvier 2013 à 00h08)

1906 Il est de fait que, depuis quelque temps, vous n'avez vraiment pas de chance. –Pas de chance, une guigne noire ! Vous devez le savoir, Madame Goyaud, puisque je ne joue que chez vous : Ce mois-ci, j'ai perdu 350 francs ! source : 1906. Dans un fauteuil
1906 Dites donc, Boucle, croyez-vous que je possède la guigne : J'ai mis cinq louis sur Pasiphaé [le cheval qui vient de gagner] et cette vieille taupe (Il montre Mme Goyaud.) n'a pas joué le cheval ! source : 1906. Dans un fauteuil
1927 Crotte de crotte ! […] Pour une fois que tout marchait sur des roulettes, nous avons la guigne source : 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1939 Le « Boeuf » s'installa dans la même rue, en face de ses propres souvenirs, dans une boîte qui portait la guigne, et ne put s'y tenir source : 1939. Le piéton de Paris
1899 Mais ils avaient « la guigne », comme disait la Berland source : 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime
1917 Enfin, la v'là donc décanillée, c'te vieille mère La Poisse ! / La mère La Poisse ! Traduisez : la Mère la Guigne ! Ainsi en était-on arrivé à accuser la vieille d'attirer le malheur sur notre ligne. source : 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915
1915 il est tellement agité qu'il ne parvient pas à la déplier. –Sacré bon sang de bon Dieu, hurle-t-il… y a pas à dire, on a toutes les guignes… source : 1915. Les poilus de la 9e
1915 Faut pas songer à ces choses-là, mon vieux… ça porte la guigne… source : 1915. Les poilus de la 9e
1914-1919 demain, je devrais déjeuner dans la famille Rémy ; mais on m'a collé de garde au Lazareth. Guigne noire ; je dois rester ! – Les chameaux !! source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
1911 Je fouille dans ma filoche : elle était à jeun… La guigne !… source : 1911. Le journal à Nénesse

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Viendrait du danois Vink (clin de mauvais oeil) par abrév. de guigne-à-gauche, guigne-à-droite (louche, borgne) (AYN) / Var. pop. de guignon. → Guigner (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).