Définition de : chiqué

chiqué & du chiquet ; c'est du chiqué ; faire du chiqué ; faire son chiqué ; au chiqué ; le faire au chiqué ; la faire au chiqué ; faire au chiqué ; sans chiqué ; pas du chiqué ; c'est pas du chiqué n.m.

Définition

Faux, insincère, de comédie, bluff, factice, semblant, simulé, pour plaisanter, exagéré, pas naturel ; rien, sans valeur ; ruse, illusion ; simulation (plaisir sexuel, douleur), insincère, mystification ; vrai, sincère, franchement

ALL : dans ist falsch
fréquence : 071
registre ancien : 6 registre moderne : 6

synonyme : faux, bluff, plaindre, se plaindre, porter plainte, simuler, feindre famille : chiq- (mensonge, faux)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1834.

1884 1889 1890 1897 1899 1900 1901 1904 1905 1908 1909 1910 1911 1911 1911 1911 1912 1914 1915 1915 1915 1915 1917 1917 1918 1918 1920 1920 1925 1925 1925 1926 1928 1929 1930 1930 1932 1933 1934 1935 1935 1936 1938 1938 1940 1947 1947 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1952 1953 1954 1954 1955 1956 1961 1961 1967 1976 1976 1977 1979 1984 1987 2003 2011 xxxx

Citations

  • 1932 Il y avait encore le crépuscule pour passer un moment, on n'y coupait pas, tragiques chaque fois comme autant d'assassinats du soleil. Un immense chiqué. source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
  • 1932 On aime les enfants au chiqué pour la galerie source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
  • 1932 elle est partout la vache, faut pas la réveiller, même au chiqué ! Pas de chiqué pour elle. source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
  • 1953 Je revis Jeannette à l'usine, avec indifférence. Je jouais les durs, ceux qui s'en foutent, qui ne sont pas à une fille près. C'était faux, chiqué. source : 1953. Misère du matin
  • 1897 C'est pas du chiqué, un gonce comme le Miller qui tourne pendant 142 plombes comme un abruti, comme un loufoque, quand il faut se passer pour ainsi dire de briffer pendant six jours et de roupiller pendant six sorgues, moi je dis que c'est un meg d'attaque et qu'il a le palpitant claveté dans la bonne casse. source : 1897. Notes d'un tricoteur (L'Auto-Vélo)
  • 1925 Ah ! je t'en prie, ricana le type, inutile de faire ton chiqué ! Avec moi, ça ne prend pas ! source : 1925. La bonne vie
  • 1935 Un beau combat au chiqué source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
  • 1884 Très joli ; seulement, trop académique, la femme. Un peu chiquée et soufflée, hein ? Puis, je vous dirai, vieux jeu, la Turquerie source : 1884. Le Boul' Mich'
  • 1920 Pas l'anglaise ni le bout-doré, ces tabacs-là, c'est du chiqué source : 1920. Du gris
  • 1909 Je prétends, sans me vanter, avoir toujours exercé ma profession en conscience, et n'avoir jamais rapporté à mes maisons de renseignements de «chiqué», c'est-à-dire forgés de toutes pièces ou à peu près source : 1909. Les bandes noires - Étude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales)
  • 1938 Leurs soi-disant combats c'est du chiqué source : 1938. La môme catch-catch
  • 1934 L'amour c'est rudement compliqué, y'a rien comme les gonzesses pour vous l'faire au chiqué source : 1934. Il n'est pas distingué
  • 1936 j'ai horreur du chiqué source : 1936. Mon apéro
  • 1950 C'est le Grand-Guignol en permanence, sans chiqué, sans fard, sans hémoglobine, rien n'est truqué, sans anesthésie, on est dépecé, mis en lambeaux, écartelé, déchiqueté, éparpillé source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1925 L'art, ce n'est qu'un chiqué, une blague… source : 1925. Mon curé chez les pauvres
  • 1925 Et c'est à moi qu'on vient reprocher de la faire au chiqué ? Permettre-moi de vous dire, avec beaucoup de respect et de considération, que vous avez un culot pas ordinaire ! source : 1925. Mon curé chez les pauvres
  • 1948 la fille me plaisait pas beaucoup et je lui ai dit en douce de faire cela au chiqué. source : 1948. Vie d'une prostituée
  • 1967 On se sépara en hommes, sans chiqué et la main franche. source : 1967. Raymond la Pente
  • 1947 Et le prix des critiques de 100000 francs échoit à Éducation Européenne de Raymond Gary, le type de l'ouvrage « fabriqué » à la mode du jour et d'un « chiqué » exaspérant source : 1947. Mon journal dans la drôle de paix
  • 1915 Cette colère, ces exclamations furieuses, tout ça, c'est du chiqué. Il faut bien rire un peu. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1915 On sentait que c'était vrai, et tous les coeurs battaient comme des tambours, tandis que cette cérémonie boche, ça sent le « chiqué ». C'est théâtral, kolossal, et c'est tout. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 2003 Feindre un esclavage temporaire, fouetter avec retenue dans un décor de chapelle gothique, hausser artificiellement la voix, tout ce chiqué ne pouvait convenir à la libido des jumelles, incompatible avec la comédie. source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
  • 1914-1919 Le Dr Chamart a une commotion, enseveli sous les décombres. Ah ! il n'est pas brillant ! Le ferait-il au chiqué ? Il reste comme un gros tas, affalé au fond d'un boyau, aux des yeux de merlan frit… source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
  • 1918 n'étaient sans doute que du vulgaire chiqué. source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1928 Mon vieux, tu t'embêtes pas, toi !… s'écria-t-elle en voyant les légumes, les gésiers, sur la pile de journaux pliés, t'as pas du boulottage de chiqué !… De la légume et de la volaille !… Et puis quoi encore !… On se tient ici dedans ! source : 1928. La racaille
  • 1977 Vivement les potes ! Même si j'ai la frousse de ces retrouvailles, là, au moins, ça n'est plus le chiqué, l'esbroufe, le bidon, comme chez tous ces galonnés de mes deux. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 2011 Xavier dit ça en regardant le flic droit dans les yeux. C'est du chiqué, mais ça a l'air de prendre. source : 2011. La nuit du vigile
  • 1911 C'est pas pour faire du chiqué, les poteaux, mais j'sens plus mes arpions source : 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<28 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De chiquer = tromper (SCHW1889)
  • Faux chic ? (AYN)
  • De chic (GR)
  • 1834 « chic», puis péj. (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.