Définition de : se dégonfler

se dégonfler & dégonfler qqun ; ≠ ne pas se dégonfler locution

Définition

Perdre courage, reculer, ne pas oser, abandonner un projet, avoir peur, faire marche arrière, céder, abandonner ses prétentions, faire perdre l'envie de ; refuser ; avouer, tout dire, donner libre cours à ses sentiments, épancher, soulager son coeur ; ≠ ne pas céder, ne pas se soumettre, oser qqchose

fréquence : 072
registre ancien : 7 registre moderne : 6

synonyme : avouer, parler, faire des révélations, peur, avoir peur, craindre famille : gonflé/dégonflé (courage, bravoure)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1918.

1859 1918 1918 1921 1924 1925 1925 1929 1930 1931 1932 1934 1935 1935 1935 1936 1936 1937 1937 1939 1944 1945 1945 1946 1947 1947 1947 1948 1948 1949 1949 1950 1951 1952 1952 1953 1953 1954 1955 1957 1957 1960 1961 1963 1965 1967 1968 1969 1969 1971 1973 1974 1975 1976 1976 1977 1979 1979 1979 1980 1981 1981 1982 1989 1995 1997 2003 2005 2006 2006 2008 2011

Citations

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

DÉGONFLER, verbe trans. c) Pop. Perdre sa détermination, son courage ou son audace au moment d'agir; p. ext., se retirer lâchement d'une affaire. Je le connais, moi, c'est une chiffe, une poule mouillée, il se dégonfle toujours (CENDRARS, Moravagine, 1926, p. 137). Étymol. et Hist. 3. 1913-18 fig., pop. se dégonfler « manquer de courage » (d'apr. ESN. Poilu, p. 203) (tlfi:dégonfler) /

  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • Cité dans (GR), non daté / 1913-18 se dégonfler « manquer de courage » (d'apr. ESN. Poilu, p. 203) (tlfi:dégonfler) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.