Définition de : micheton

micheton (tableau rapide)
micheton ■ Client de la prostituée (ou du prostitué) ; ■ entreteneur, homme qui paye les femmes, amant payant (idée de dupe, de naïf) ; ■ client aimé de la prostituée qui ne paie pas ; ■ petit miché, petit miché qui râle sur le prix des faveurs des filles, client de prostituée sans le sou ; > ■ (non prost.) par mépris : client, dupe, volé, victime ; par ext. (péj.) : amant, homme aimé
synonyme client de prostitution
date 1810
fréquence 074

micheton

& micheton royal ; faire un micheton

n.m.

Définition

■ Client de la prostituée (ou du prostitué) ; ■ entreteneur, homme qui paye les femmes, amant payant (idée de dupe, de naïf) ; ■ client aimé de la prostituée qui ne paie pas ; ■ petit miché, petit miché qui râle sur le prix des faveurs des filles, client de prostituée sans le sou ; > ■ (non prost.) par mépris : client, dupe, volé, victime ; par ext. (péj.) : amant, homme aimé

registre ancien : 10 registre moderne : 9

Synonyme : client de prostitution Morphologie : -eton Famille : michet (client) Usage : prostitution

Citations
1961 je suis « montée à Paris ». Je n'ai pas trouvé de travail, mais tout de suite un premier micheton. Et depuis, je continue… source : 1961. L'hydre aux mille têtes / edit
1972 Le Jules n'aime pas le « micheton » et ne peut admettre l'amour gratuit ! Celui qui consomme doit payer ! source : 1972. Dossiers secrets de la Brigade Mondaine / edit
1972 les prostituées reçoivent, parfois, une correction lorsque la comptée est insuffisante, lorsqu'elles sont montées gratuitement avec un micheton – crime impardonnable –, lorsqu'elles s'adonnent à la boisson ou à la drogue source : 1972. Dossiers secrets de la Brigade Mondaine / edit
1954 je me sauve, car je suis invité chez des michetons pleins de diams… source : 1954. René la Brème perd la tête / edit
1898 Elles excellent d'ailleurs dans l'art de faire « casquer » les bibassons douillards (vieux riches) et se moquent d'eux avec un micheton de leur monde. source : 1898. Les criminels / edit
1980 Avec les gonzesses, les michetons, l'était encore plus vache source : 1980. La teigne / edit
1981 les poules de luxe dans les salons chantent en se pavant à leurs michetons source : 1981. La java / edit
1955 Cinq minutes où j't'ai biglé au « Moulin de Montmartre » et j'ai été affranchi. T'es mordu, ça crève les chasses, et tu n'en feras jamais rien de ta souris, que de jouer les mich'tons et d'lui filer ton fric source : 1955. Pas de pitié pour les caves / edit
1952 J'étais, moi, assez loin du champ de bataille, comme ça il n'y avait pas de salades. Si le micheton [volé par complice tireur] faisait des histoires, Polype jouait à l'indignation source : 1952. Rencontre dans la nuit / edit
1955 C'est pas parce que je me suis laissée aller avec Monsieur que tu vas faire la loi, d'autant que comme micheton y a mieux à se farcir source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra / edit
1955 elle avait fait une bonne soirée… Le « micheton » s'était comporté comme un gentleman source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra / edit
2006 Il était toujours cool avec les filles, ni beauf ni micheton. Il savait les mettre à l'aise et ça se passait toujours bien. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya / edit
2006 Toujours au moins vingt-quatre heures avant d'enfiler la même chatte, et pas plus de quatre fois par mois. Sinon, c'est le début des embrouilles. La relation de couple. Je suis un client et je tiens à le rester. Je n'ai pas l'âme d'un micheton. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya / edit
2006 Les michetons qui jouent les boyfriends officiels abreuvent leur baronne et claque dans la soirée la recette de quatre ou cinq passes rien que pour jouir de la satisfaction de s'être vus au bras d'une belle baronne dans le regard des autres. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya / edit
1949 Si le micheton [à qui le tireur vient de faire les poches] fait des histoires, le piqueur joue l'indignation source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain / edit
1978 J'avais aucune idée des tarifs. Je [prostitué] ne savais pas ce qu'il fallait faire au plumard, avec le micheton. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine / edit
1978 Un type de 30-35 ans, petites lunettes, le type parfait du micheton. Le type mal baisé, mal baisant, seul, triste, qui m'accoste. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine / edit
1947 Il [le souteneur] n'était pas jaloux de Cri-Cri, simple micheton. Il n'en serait pas de même pour Michel, amant de coeur. source : 1947. Fleur-de-Poisse / edit
1997 sauf le baiser, tiens, jamais vu une pute embrasser un micheton source : 1997. L'aveu différé / edit
1965 Elle ne déteste pas jouer la môme à michetons et y va parfois de son porte-monnaie. source : 1965. Le Tigre entre en piste / edit
1903 Nichette trouvera facilement un amant dans la haute. […] Nichette a bon coeur, quand elle aura « décroché le micheton » on se la coulera douce à la « piaule ». source : 1903. Les enracinées / edit

<21 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

2. Micheton, subst. masc., arg. Homme facile à duper ; sot, dupe. « ... Et toi, l'argent, allez donc, par la fenêtre ! Hier soir dix francs, ce soir plus le sou. Non, mais tu ne m'as pas regardé. Pour qui tu me prends ? Pour un micheton ? » Armand ignorait ce que c'était qu'un micheton, mais le sens général du discours ne lui échappait pas (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 371). [La femme galante :] J' peux pas m' plaindre. L'un dans l'autre, mes michetons m' sont fidèles (Le Breton, Rififi, 1953, p. 128). Comme ça devenait voyant dans la maison [que la secrétaire de la direction était devenue la maîtresse du directeur], le micheton avait plus que la ressource de la virer, munie d'une indemnité comac (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 102). (tlfi:micheton) /

  • Diminutif de michet (RICH)
  • Peut-être comme miché = homme qui de la miche (=pain doré = or) ; Peut-être corruption de Michel = type du niais, en allemand. celui que l'on trompe. Michel se prononce aussi « miché » en normand. Il y a aussi miccio = âne (ital.) et « mice », « nice » = nigaud en vieux fr. (AYN)
  • De michet, miché, même sens (GR)
  • Mot du vieil argot commun peu à peu abandonné (Arnal)
  • « Micheton » vient à la fois de « miché » (XVIIIe siècle), le client des prostituées, homme niais mais riche et qui a du « michon » (de l'argent), et de « micheto » qui, en manouche, signifie « bien ». (Monod, 1968
  • Vers 1810 mich'ton (chanson) d'après ESN (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

L'étymologie serait issue du nom populaire donné aux Michel "Mitcheu"/Micheton. Tout comme un Jacques, était une personne fantasque, un Mitcheu devait payer les filles. AmoPrever

13.03.2018 : 12:07


+Bob +Move +Régénérer

  • 177918 Quelques « beaux gosses » le regardaient de travers. Sa touche ne leur revenait pas. Si le p'tit mec se mêlait maintenant de lever les michetons, ça n'irait plus !
  • 177917 Mais Julot se récria : « Ben quoi, tu te dégonfles ? T'es pas un mec, si t'as les foies. »
  • 177916 « Tu sais, j'suis dégarni… j'ai plus l'rond. V'là cinq jours que Marthe et moi som' d'la cloche. Prête-moi vingt balles. » Chouchou ne les refusa pas. « T'es un bon tif »
  • 177915 Avant de sortir, il dit : « Tu sais, j'suis dégarni… j'ai plus l'rond. V'là cinq jours que Marthe et moi som' d'la cloche. Prête-moi vingt balles. »
  • 177914 Son flair de voyou déjà rompu à toutes les ruses d'apache ne le trompait guère.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :