bite

bite (tableau rapide)
bite Sexe masculin, verge, membre viril, sexualité par ext. ; □ mouvement de pénétration ; coït, acte sexuel
synonyme sexe masculin
date 1584
fréquence 64

bite

& bitte ; □ coup de bite

n.f.

Sexe masculin, verge, membre viril, sexualité par ext. ; □ mouvement de pénétration ; coït, acte sexuel

registre moderne : 7

Famille : bite (sexe masc.) Usage : érotique, sexualité, anatomie

5787.jpg: 360x480, 33k (06 juillet 2011 à 18h49)

1970 Aussi, à peine eus-je donné trois ou quatre coups de bite que je déchargeai. source : 1970?. Paris passionnément
1978 Un coup de bite, ça n'a jamais fait de mal à personne ! source : 1978. C'est l'plombard ! (Prolo)
2003 Oh non, ne « jute » pas tout d'suite. « Encule »-moi encore un peu. J'aime tellement sentir ta « bite » dans mon cul ! source : 2003. La pharmacienne
1950 C'était moi l'impuissant, l'infirme, le diminué. Lui il avait donné son coup de bite source : 1950. Ainsi soit-il
1893 Mon mari abaissa son pantalon et exhiba son outil d'amour. […] Et Jeanne murmure : –C'est une bite ! et elle s'amuse à la décalotter et recalotter. –Ma jeune fille, observai-je doucement, dans le monde, ça se nomme un vit ou une pine source : 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste
1999 Bien remplie par la bite blanche, elle pousse vers l'arrière et sent bien les couilles qui lui battent la chatte. source : 1999. Deux frères - flic et truand, deuxième partie (Bruno) (le flic)
2001 Claude avait une belle bite, droite, bien proportionnée source : 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
2003 il n'y avait, par film, qu'une dizaine de phrases à doubler de façon approximative : « Tu la sens bien, ma grosse bite ? » devenait ainsi « Dis Kenavo à ton pucelage, salope », etc. source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
1978 JH 19 ans cherche mec monstrueux (bite + 30 cm) pour le branler, donnerait 10 francs à chaque fois qu'il jouira. Je compte qu'il jouisse fort au moins trois fois, donc 30 francs pour lui. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1950 –Pour l'amour du foutre, fit la mère supérieure, est-il vrai qu'un prêtre vous ait enculée ? –Il ne me semble pas, répliqua évasivement Folette, mais ce dont je suis certaine, c'est que le cul de cette gommeuse n'a jamais refusé un coup de bite ! source : 1950?. La Nonne

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Skt Bitham (PARA) / rig. incert., p.-ê. du normand bitter « boucher (un trou) », de l'anc. scandinave bita « mordre », confondu avec bitte* (I.), t. de marine, par anal. de forme ; p.-ê. avec infl. de habiter « avoir un commerce charnel », mais les intermédiaires formels et sémantiques manquent (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).