Définition de : bastringue

  • bastringue
    • Bal, bal public, de bas étage, bal de barrière, mal famé, bal populaire ; estaminet où l'on fait de la musique ; mauvaise musique
    • fréquence : 050
    • id : 2647

Définition

Bal, bal public, de bas étage, bal de barrière, mal famé, bal populaire ; estaminet où l'on fait de la musique ; mauvaise musique

ANG : a low dancing den
fréquence : 050
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : bal usage : musique, musicien

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1794.

1801 1857 1862 1867 1870 1877 1882 1884 1884 1885 1886 1886 1890 1892 1894 1896 1899 1900 1900 1901 1901 1902 1904 1907 1916 1918 1919 1920 1925 1927 1929 1931 1932 1933 1937 1937 1938 1950 1951 1954 1955 1955 1956 1957 1976 1981 1982 1989 1990 2003

Citations

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De bouser ou buser, ang. to bouse, boire (buse) et trinquer ; le sens primitif est cabaret (TIM cité par DEL)
  • Primitivement, bastringue = contredanse longtemps en vogue à Paris (GIR-BIST)
  • orig. incert. : l'hypothèse de Brunot semble infirmée par la chronologie; p.-ê. du néerl. bas drinken « boire beaucoup » ; les premiers emplois (« contredanse bruyante ; machine tapageuse ») impliquent le sémantisme du « bruit »; pour Guiraud, var. de bastingue (d'où bastingage), bastringue ayant d'abord désigné, non un air de danse, mais un bal populaire entouré d'une « barricade », d'un « bâti » de bois - ce qui garantit l'unité du mot (GR)
  • 1794 au sens de : air de contredanse (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.