sorbonne

sorbonne (tableau rapide)
sorbonne Tête, tête qui pense, tête (quand le criminel conçoit, exécute le crime), cerveau, cervelle, crâne (par opposition à : tronche)
synonyme tête, crâne, cerveau, cervelle, lieu de l'intelligence
date 1808
fréquence 43

sorbonne

& Sorbonne

n.f., nom propre

Définition

Tête, tête qui pense, tête (quand le criminel conçoit, exécute le crime), cerveau, cervelle, crâne (par opposition à : tronche) ALL : Kopf / ANG : The head / IT : testa

registre ancien : 9 registre moderne :

Synonyme : tête, crâne, cerveau, cervelle, lieu de l'intelligence Usage : anatomie

Citations
1829 le taule jouera au panier avec ma sorbonne dans six semaines, comme il va faire avec ta tronche dans six heures source : 1829. Le dernier jour d'un condamné
1844 Il paraît que l'on tient énormément à faire une tronche de votre sorbonne source : 1844. Les vrais mystères de Paris
1828 il vaut encore mieux retourner au pré, que le taule ne joue au panier avec notre sorbonne source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1830 il vaut encore mieux retourner au pré, que le taule ne joue au panier avec notre sorbonne source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.1)
1932 Une sorbonne pareille, cela finit toujours par déménager. Il est devenu gaga source : 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers
1828 Vu la récidive, ma sorbonne courait grand risque de servir de boule au faucheur source : 1828. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome premier)
1878 La corde était solide, le nœud en bon état. Et le père Petit-Jean avait son passe-port signé pour le boulanger, quand les baudriers jaunes sont arrivés. J'en répondrais sur ma sorbonne. source : 1878. Le colporteur bandit
1878 mais je me vengerai tout de même sur sa peau ; je lui brûlerai la sorbonne. source : 1878. Le colporteur bandit
1870 Fêle-toi donc la Sorbonne pour des mufes pareils source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1835 tu as peur de devenir un gerbé à la passe et de voir ta sorbonne devenir, grâce à Charlot casse-bras, une connie source : 1835. Confessions de Jacques-Antoine Delcroix, dit Roquairol, lieutenant du capitaine Mandrin

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Opposition argotique entre tête morte (tronche) et tête vivante (sorbonne) n'existe pas en argot mais est une création du poète (HUG) (SCHW1889) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).