¶ raclée

raclée & râclée ; filer une raclée ; ficher une râclée ; foutre une râclée, une raclée ; infliger une râclée ; administrer une/la raclée/râclée ; flanquer une râclée ; mettre une raclée ; donner une raclée ; passer une raclée ; se donner une raclée ; prendre une raclée n.f.

Définition de raclée

■ Coups, volée de coups, correction physique ; ■ défaite, pertes subies ; □ battre, brutaliser, frapper, rosser ; vaincre, écraser, dominer, avoir le dessus, gronder ; être largement vaincu, battu

fréquence : 061 registre ancien : 7 registre moderne : 5

synonyme de raclée : frapper, cogner, battre, se battre, gifler, coup/s, gifle, correction, perdre, défaite

Chronologie (aide)

1857 1862 1889 1892 1899 1899 1901 1902 1903 1904 1904 1915 1918 1918 1918 1920 1921 1921 1925 1926 1927 1927 1930 1930 1932 1939 1941 1947 1948 1950 1951 1952 1954 1954 1960 1960 1963 1967 1966 1969 1971 1972 1972 1976 1977 1978 1980 1981 1981 1982 1995 1997 1998 1998 2003 2004 2007 2009 2009 2011 2012

22938_roger_gab_je_viens_de_flanquer_une_raclee_a_jules.jpg: 388x600, 111k (13 août 2017 à 16h32)

Citations (aide)

<11 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Pop., fam. A. − Volée de coups. Synon. correction ; (vieilli) rossée, (pop.) tournée, trempe, (fam.) volée. Administrer une raclée à qqn. Chaque matin, on le tirait de sa cellule pour le conduire dans la cour où il recevait une raclée (Aymé, Uranus, 1948, p. 147). B. − Défaite. La guerre d'Orient (...) m'agace. Je souhaite aux enfants du prophète une violente raclée, et prompte surtout, pour que la paix se fasse (Flaub., Corresp., 1877, p. 10). Un vieux paysan parlait de la guerre que l'empereur avait déclarée à la Prusse (...) Cette idée que les Prussiens pouvaient venir parut une bonne plaisanterie. On allait leur flanquer une raclée soignée, et ce serait vite fini (Zola, Soir. Médan, Attaque moulin, 1880, p. 11). Prononc. et Orth.: [ʀ ɑkle], [ʀa-]. Martinet-Walter 1973 ɑ, a (13, 4). Att. ds Ac. dep. 1878. Frapié, Maternelle, 1904, p. 262, Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 241 : râclée. Étymol. et Hist. 1. 1829 « volée de coups » (Boiste); 2. 1877 « défaite » (Flaub., loc. cit.). Part. passé fém. subst. de racler*. Fréq. abs. littér. Raclée: 47. Râclée: 8. (tlfi:raclée)

  • De racler (GR)
  • Fin XVIIIe (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.