traînard

traînard (tableau rapide)
traînard Qui n'avance pas, qui est en retard, retardataire, qui est le dernier d'un mouvement général ; (mil.) soldat en retard de son groupe ; lent, paresseux ; qui perd son temps, qui ne fait rien, individu errant ; qui traîne, traînant ; d'une voix qui traîne (pop.) ; □ se mettre en retard, avancer lentement
synonyme retard, retardataire, lent, lentement
date 1611
fréquence 47

traînard

& traînarde (fém.) ; □ piquer son traînard

n., adj.

Définition

Qui n'avance pas, qui est en retard, retardataire, qui est le dernier d'un mouvement général ; (mil.) soldat en retard de son groupe ; lent, paresseux ; qui perd son temps, qui ne fait rien, individu errant ; qui traîne, traînant ; d'une voix qui traîne (pop.) ; □ se mettre en retard, avancer lentement ANG : a loiterer

registre ancien : 3 registre moderne : 3

Synonyme : retard, retardataire, lent, lentement Morphologie : -ard

Citations
1826 Allons, partons, mon petit gros ! nous devrions déjà être revenus du marché. […] –V'là une heure que je vous attends, père Bombarde, c'est vous qui êtes dans les traînards. source : 1826. Les jolis soldats
1960 Moi j' m'en va piquer mon traînard, / Parfait'ment ramasser ma pelle / Dans l'fossé comm' si que j'cramsais / Et qu'on me s'coue et qu'on m'appelle / J'fais l'macchabé comm' si qu' je l'serais. source : 1960. Chass'bi
1899 avec son accent traînard de faubourien, il ne répondait jamais à toutes les questions du président que : –Parfaitement ! source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - La police de l'avenir
1890 Un à un arrivent les traînards, boîtant, tirant la jambe, couverts de poussière source : 1890. Biribi
1855 rallier par d'effroyables menaces ou par des coups la traînard qui s'écartait des rangs source : 1855. Galérien, dans Dictionnaire de la conversation et de la lecture
1899 Confiance ? me fit l'homme avec cet accent traînard que l'on connaît source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - De l'invasion à l'anarchie
1947 Beaucoup de leurs compagnons étaient morts en route, ou bien étaient devenus fous tandis que les traînards étaient abattus par les surveillants. source : 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • De traîner, et suff. péj. -ard (GR2)
  • 1611 adj. ; 1872 n. (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).