Définition de : pipelette

  • pipelette
    • ■ Concierge d'immeuble, portier ; concierge d'entreprise (surveille les entrées) ; sergent concierge d'hôpital ; ■ (par ext.) personne indiscrète, au courant de tout ; ■ personne excessivement bavarde
    • fréquence : 057
    • id : 7091

pipelette & pipelet (masc.) ; Pipelette n.

Définition

■ Concierge d'immeuble, portier ; concierge d'entreprise (surveille les entrées) ; sergent concierge d'hôpital ; ■ (par ext.) personne indiscrète, au courant de tout ; ■ personne excessivement bavarde

ANG : a janitor
fréquence : 057
registre ancien : 6 registre moderne : 5

synonyme : bavard, concierge, portier morphologie : nom propre, antonomase

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1854.

1857 1862 1867 1870 1895 1896 1899 1899 1899 1900 1900 1901 1902 1903 1905 1908 1908 1909 1909 1914 1916 1917 1918 1919 1920 1921 1925 1927 1928 1929 1932 1935 1939 1946 1946 1947 1947 1951 1952 1954 1955 1956 1957 1957 1960 1960 1960 1961 1963 1967 1975 1976 1976 1981 1999 2008 2012

7091.jpg: 700x468, 114k (26 août 2014 à 02h44) 7091_je_chantais_madame_la_pipelette.jpg: 676x1101, 195k (17 février 2018 à 17h23)

Citations

  • 2008 on a plein de choses à partager, les autres ils hallucinent, ils disent qu'on est de vraies pipelettes. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1976 Personnellement, je n'aime pas l'hôtel mais je suis bien obligée, parfois. J'habite une toute petite piaule, pas tellement confortable, et je ne peux y emmener que des types que je connais déjà bien. En plus, la pipelette est un vrai cerbère source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 1935 Dis donc, vieux, je me présente comme magasinier avec une carte de l'Office, et le pipelet me vide sous prétexte que le commandant n'arrive qu'à dix heures. Qu'est-ce que c'est que ce commandant ? –Le chef du personnel. source : 1935. Viande à brûler
  • 1960 Je tiens absolument à avoir à ma table demain le lieutenant et sa femme. Invitez aussi cette pipelette de commandant Garnier. Ainsi tout le monde le saura et cette vieille fripouille de Puysange le premier. source : 1960. Les Centurions
  • 1939 La pipelette lit les journaux source : 1939. Ménilmontant
  • 1899 Son pipelet avait pour son locataire une véritable admiration source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre
  • 1870 y faudrait pus que ça, que le pipelet de sa turne lui fasse un sermon parce qu'il est paf source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
  • 1921 Sans doute avions-nous entendu le caquet de Compain ; mais Souesme l'avait fait taire d'un mot : « Assez, le Pipelette ! » source : 1921. La boue
  • 1914-1919 je ne peux voir les numéros des maisons, les réverbères étant éteints à cause des Gothas ; je réveille tous les pipelets de la rue Bonaparte et finis par trouver le 71 source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
  • 1928 Les deux pipelettes de la rue de la Plaine vont peut-être me donner les frusques qu'elles m'ont promises, la semaine dernière… source : 1928. La racaille
  • 1947 Si Partouche est un peu pipelet, il est incapable de faire une saleté à quelqu'un. source : 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Character in E. Sue's les Mystères de Paris (MAR)
  • De Pipelet, nom d'un concierge dans les Mystères de Paris, d'E. Sue, sur le rad. pip- (GR)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • 1870 (GR) / 1. 1854 « concierge » d'apr. ESN ; 1858 (LARCH. qui cite PRIV. D'ANGLEMONT: Pipelet. Portier... On dit au féminin pipelette) ; 2. 1921 « personne bavarde » (GENEVOIX, loc. cit.) ; 1952 adj. (H. BAZIN, loc. cit.) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.