ménesse

ménesse Femme, épouse, maîtresse, catin, prostituée, prostituée jeune ; fille ou femme de voleur, femme de souteneur, de voyou ; faire sa femme de, épouser ; (femme hargneuse)
date 1841
fréquence 50
synonyme prostituée, prostitué, femme (général)

ménesse

& menesse ; nénesse ; mainesse ; Nénesse ; Ménesse ; faire sa ménesse de

n.f.

Femme, épouse, maîtresse, catin, prostituée, prostituée jeune ; fille ou femme de voleur, femme de souteneur, de voyou ; faire sa femme de, épouser ; (femme hargneuse) ANG : mistress / IT : donna

registre ancien : 10 registre moderne : 9

Usage : famille, prostitution

1863 En ai-je t'y reçu de l'argent de menesses ! oh ! là là ! C'est rien de l'dire ! Oui, elles ont casqué, et dru ! source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
1863 Si j't'avais dans mon bordel, j'te foutrais à la porte, pour que tu n'donnes pas ces fichues habitudes-là à mes menesses. source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
1897 Ta ménesse, elle a l'air ballot. Y aura du p'lotag' dans l'mariage ; n'laissons pas sécher not' perlot ! source : 1897. Hors les lois
1935 Un homme, c'est un homme, et pas une ménesse. Un homme, c'est un marle ! source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
1935 Le pauvre bougre ou curieux qui entrait dans un guinche de réguliers avait vite envie d'en sortir. Une ou deux ménesses lui demandaient d'offrir à boire. S'il ne marchait pas, le copain s'amenait et c'était la bagarre source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
1981 T'es ma nénesse, tu es ma gonzesse source : 1981. La java
1950 Les femmes, lui, ça l'intéressait pas. Il m'avait confié un jour que sa vieille tondue qui avait de l'éléphantiasis et des hémorroïdes, l'avait dégoûté à jamais des ménesses source : 1950. Ainsi soit-il
1927 leurs « ménesses » en camisole malpropre, nous faisaient de l'oeil avec l'assentiment visible de ces gigolos. source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1911 Ah ! la frangine !… C'en était une autre marchandise, celle-là !… On pouvait prendre l'article en main… […] Ah ! mes amis !… Vous parlez d'une ménesse foutue pour vous porter à la peau, alors ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Semble vieilli sauf dans quelques régions : Nord ; De menestre, ital. menestra «potage» (→ Minestrone), selon ESN ; le sens est analogue à celui de marmite ; 1847, «femme», en général (GR) / Une prostituée s'appelait autrefois une larque ; on la nomme maintenant ménesse (Lucas1841) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).