¶ ménesse

ménesse & menesse ; nénesse ; mainesse ; Nénesse ; Ménesse ; faire sa ménesse de n.f.

Définition de ménesse

Femme, épouse, maîtresse, catin, prostituée, prostituée jeune ; fille ou femme de voleur, femme de souteneur, de voyou ; faire sa femme de, épouser ; (femme hargneuse)

ANG : mistress / IT : donna
fréquence : 054 registre ancien : 10 registre moderne : 9

synonyme de ménesse : prostituée, prostitué, femme (général)
en usage dans : Argot de la famille, Argot de la prostitution

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1841.

1840 1841 1844 1844 1846 1846 1849 1863 1862 1870 1871 1877 1885 1886 1888 1891 1894 1897 1897 1900 1901 1901 1901 1904 1905 1907 1911 1915 1915 1917 1918 1920 1921 1925 1927 1935 1939 1946 1947 1947 1950 1951 1952 1954 1960 1960 1960 1964 1965 1967 1981 1981 1997 xxxx

Citations (aide)

  • 1863 En ai-je t'y reçu de l'argent de menesses ! oh ! là là ! C'est rien de l'dire ! Oui, elles ont casqué, et dru ! source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
  • 1863 Si j't'avais dans mon bordel, j'te foutrais à la porte, pour que tu n'donnes pas ces fichues habitudes-là à mes menesses. source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
  • 1897 Ta ménesse, elle a l'air ballot. Y aura du p'lotag' dans l'mariage ; n'laissons pas sécher not' perlot ! source : 1897. Hors les lois
  • 1960 nous nous sommes arrêtés sur le pas de la porte d'une jeune rombière du lieu […] La ménesse était en train de prendre le frais. source : 1960. Chass'bi
  • 1935 Un homme, c'est un homme, et pas une ménesse. Un homme, c'est un marle ! source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
  • 1935 Le pauvre bougre ou curieux qui entrait dans un guinche de réguliers avait vite envie d'en sortir. Une ou deux ménesses lui demandaient d'offrir à boire. S'il ne marchait pas, le copain s'amenait et c'était la bagarre source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
  • 1981 T'es ma nénesse, tu es ma gonzesse source : 1981. La java
  • 1950 Les femmes, lui, ça l'intéressait pas. Il m'avait confié un jour que sa vieille tondue qui avait de l'éléphantiasis et des hémorroïdes, l'avait dégoûté à jamais des ménesses source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1927 leurs « ménesses » en camisole malpropre, nous faisaient de l'oeil avec l'assentiment visible de ces gigolos. source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
  • 1911 Ah ! la frangine !… C'en était une autre marchandise, celle-là !… On pouvait prendre l'article en main… […] Ah ! mes amis !… Vous parlez d'une ménesse foutue pour vous porter à la peau, alors ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<10 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Semble vieilli sauf dans quelques régions : Nord ; De menestre, ital. menestra « potage » (→ Minestrone), selon ESN ; le sens est analogue à celui de marmite ; 1847, « femme », en général. (GR)
  • Une prostituée s'appelait autrefois une larque ; on la nomme maintenant ménesse. (Lucas1841)
  • 1841 : prostituée (GR) / 1841 : maîtresse de rapport (souteneur), DHAF /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.