moukère

moukère ■ Femme (arabe) ; ■ femme de mauvaise vie, femme peu recommandable, prostituée ; sobriquet de femme (milieu prostitutionnel, voyou, d'une femme qui a suivi son homme en Afrique) ; ■ fille, femme en général (péj.)
date 1830
fréquence 47
synonyme femme (général)

moukère

& mouquère ; La Moukère ; (moukhère ; moukaire ; moukeira)

n.f.

■ Femme (arabe) ; ■ femme de mauvaise vie, femme peu recommandable, prostituée ; sobriquet de femme (milieu prostitutionnel, voyou, d'une femme qui a suivi son homme en Afrique) ; ■ fille, femme en général (péj.) ALL : Mädchen

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Usage : prostitution

1914 D'un coup de coude, Mlle Crevette attira l'attention de M. L'Anguille sur un groupe qui venait : « C'est-i' pas La Moukère… avec c'te équipe qui s'amène ? demanda-t-elle. » source : 1914. L'exemple de "La Veuve", dans Racaille et parias
1914 en disant l'amour qui la liait au Grand-Louis, qu'elle l'aurait suivi au bagne s'il avait obtenu grâce de l'échafaud, comme elle avait accompagné déjà son homme en Afrique. « Il était aux Joyeux… C'est pour ça qu'on l'appelle la Moukère, elle… […] » source : 1914. L'exemple de "La Veuve", dans Racaille et parias
1950 C'était sa moukhère qui le disait, ça la faisait mouiller rien que d'y penser source : 1950. Ainsi soit-il
1972 Dis donc, tu fais drôlement bien l'amour, tu remuais les fesses comme une vraie mouquère source : 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre
1969 Or, moi avec mes deux moukères, j'étais doublement cocu source : 1969. Au décarpillage
1890 un puits d'où reviennent des moukères qui plient sous le poids des outres pleines source : 1890. Biribi
1917 c'est pas rapport à la mobilisation si les femmes remplacent les hommes ; non, dans ce pays-là, ça a toujours été les moukères qui font le pain. source : 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915
1915 mais je crains de laisser échapper la « femme »… Comment faire ?… Ah ! j'ai trouvé… Il y a au fond de la pièce, une petite cuisine sans fenêtre, j'y pousse la « mouquère » [f. non arabe], malgré la résistance qu'elle oppose source : 1915. Les poilus de la 9e
1863 Les miroirs nous serviront de moyen d'introduction dans les tribus. Avec eux nous séduiront les moukeiras – femmes – qui, vous le savez, s'affolent de tout ce qui brille source : 1863. Les bohèmes du drapeau. Types de l'armée d'Afrique
1922 On ira ensemble : amenez vos mouquères. À demain le biseness ! source : 1922. Au Lion Tranquille
1861 –Eh quoi ! brigadier, vous parlez arabe ? –Un peu, mon neveu, au treizième [hussards], tout le monde parle la langue des Arbicos […] Au lieu de beaucoup, tu dis : bezef ; une femme est une moukère, on appelle un bâton une matraque, et voilà… source : 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval
1928 Le Zouave, y paraît que c'en est un qu'est pas démoli pour glisser deux mots aux mouquères… source : 1928. La racaille
1911 On se trouvait des bottes, en famille, à licher de la bibine et maquiller des brêmes en espérant sa moukère, pendant qu'elle battait le trimar… source : 1911. Le journal à Nénesse
1956 Je pénètre dans chacune d'elles et je vois des fringues, tantôt d'hommes, tantôt de moukères, accrochées aux patères. source : 1956. Fais gaffe à tes os

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Mot algérien, de l'esp. mujer « femme » (GR) / De l'arabe (MERL1886) ; de l'espagnol (MERLIN1888) / Emprunt à l'espagnol : germania (mujer) avec passage par l'Algérie (FrançoisPléiade) / Mot d'argot parisien datant de l'exposition de 1889 ; vient de l'espagnol mujer (Dech1918) / terme espagnol, passé par l'Algérie où les Espagnols sont nbreux ; depuis longtemps connu à Paris (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).