grabuge

grabuge (tableau rapide)
grabuge Esclandre, scandale, querelle, dispute ; résistance, rébellion ; conflit, bagarre, dégâts ; situation dangereuse, danger ; y avoir des problèmes, de la bagarre, faire du désordre ; faire du bruit
synonyme bagarre, rixe, faire du scandale, protester
date 1536
fréquence 44

grabuge

& y avoir du grabuge ; faire du grabuge ; du grabuge

n.m.

Esclandre, scandale, querelle, dispute ; résistance, rébellion ; conflit, bagarre, dégâts ; situation dangereuse, danger ; y avoir des problèmes, de la bagarre, faire du désordre ; faire du bruit ANG : wrangling

registre ancien : 6 registre moderne : 5

1972 Vite, vite, montez là-haut ! Il y a du grabuge, un individu fait des siennes, il menace tout le monde source : 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre
1886 trop heureux qu'hier il n'y ait pas eu de grabuge source : 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III)
1899 Si elle ne l'a pas été, elle doit son salut au grabuge qu'il y a eu dans le ménage source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre
1998 Un groupe d'extrême gauche ? d'extrême droite ? Des Corses ? Des Basques ? Il s'en fout, peu lui importe. Il aime le grabuge, quand ça bouge et que les grands chefs s'affolent. source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
1970 –Que se passe-t-il ? demanda alors Carlos. –Du grabuge ! [il y a eu des morts] soupira Alberto. source : 1970. Échelon de destruction
1928 Comme elle m'a dit, c'est pas la peine d'y raconter au Zouave… ça ferait du grabuge… –S'i' pouvait seulement lui tricoter les côtes jusqu'à ce qu'il en crève… source : 1928. La racaille
1976 Si ce Goya fait partie de l'équipe, il risque d'y avoir du grabuge. Qu'il fasse gaffe. Et s'il le saute qu'il me le mette en condition. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Vénitien garbugio, ital. garbuglio, p.-ê. de gar-, garg-, et bugliare «bouillir» ; une autre hypothèse est l'anc. v. garbouler «discuter vivement», grabouiller (1625), du moyen néerl. crabbelen «égratigner» ; selon P. Guiraud, dér. du dial. grabber «saisir par des crampons» (néerl. grabben «saisir») avec croisement de urger «tourmenter» ou «fouiller la terre» ; il évoque en outre le lat. carabus «crabe» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).