porte-clefs

porte-clefs (tableau rapide)
porte-clefs Gardien de prison, de bagne, geôlier ; forçat de bonne conduite qui est chargé des clés
synonyme gardien de bagne, surveillant de prison, geôlier
fréquence 037

porte-clefs

& porte-clef ; porte-clés ; porte-clé

n.m.

Définition

Gardien de prison, de bagne, geôlier ; forçat de bonne conduite qui est chargé des clés

registre ancien : 2

Synonyme : gardien de bagne, surveillant de prison, geôlier Usage : forçat, bagne, prison, carcéral

Citations
1794 Ces deux guichets sont à peu-près à trois pieds l'un de l'autre. Ils sont tenus chacun par un porte-clef. Tous les porte-clefs ne sont pas admis indistinctement à l'honneur de ces premiers guichets : on choisit les plus vigoureux & ceux qui ont le coup-d'oeil le plus subtil. Il fait, disent-ils, avoir de la tête pour de pareilles fonctions. source : 1795 (an III). Almanach des prisons
1969 Une petite tapette merdeuse s'était prise d'affection pour un maton… Remarquez, je ne dis pas que le porte-clés fut pris par l'émotion. source : 1969. L'humour dans les prisons
1923 Un porte-clefs, forçat de bonne conduite, et spécialement choisi […]. Il a pour mission d'empêcher […] que des transportés entrent ou sortent du camp, porteurs d'objets ou de denrées, et il les fouille source : 1923. Les mystères du bagne, ou 4 ans chez les forçats - Scènes vécues de haine, d'amour et de mort (fasc. 1 à 4)
1923 Porte-clefs ! C'est un forçat comme les autres, mais à qui l'Administration accorde une certaine confiance, voire même une certaine autorité sur ses congénères source : 1923. Les mystères du bagne, ou 4 ans chez les forçats - Scènes vécues de haine, d'amour et de mort (fasc. 1 à 4)
1829 sur la tapisserie de la chambre de Louis XVI, ces mots tracés de la main du Roi, Je pardonne à tous mes ennemis, même à Gourlet (le porte-clef). source : 1829. Mémoires de Fauche-Borel (tome 3)
xxxx deux porte-clefs qui sommeillaient s'éveillèrent alors. source : xxxx. Écrits
xxxx Les porte-clefs sont des forçats volontaires, en majorité arabes, qui assument la charge de garder leurs codétenus. Ils écoutent, épient, espionnent, dénoncent contre de petits avantages octroyés par l'administration. (note éditeur) source : xxxx. Écrits
1875 Un porte-clefs en ouvre la porte avec mille précautions pour ne pas troubler la dernière minute de son sommeil source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1846 autrefois, celui qui était chargé du service en chef d'une prison, s'appelait geôlier ou porte-clefs ; […] Aujourd'hui, le titre de geôlier n'existe plus officiellement ; ce nom vieilli a cédé sa place […] à celui de directeur. source : 1846. L'intérieur des prisons, réforme pénitentiaire, sytème cellulaire, emprisonnement commun ; suivis d'un Dictionnaire renfermant les mots les plus usités dans le langage des prisons, par Un Détenu
1930 Les portes-clés sont des forçats, en majorité des Arabes, qui assument la charge de garder leurs codétenus. source : 1930. La vie des forçats
1927 me laissa seul avec le porte-clef source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1976 il resta un moment comme figé. Mais il ne rêvait pas. C'était bien Peraldi qui, sanglé dans un uniforme de porte-clefs, ouvrait la grille de sécurité. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).