bézef

bézef (tableau rapide)
bézef Beaucoup ; pas beaucoup, peu, rien ; trop, excessivement (cher)
synonyme beaucoup, en quantité, rien, pas de, peu, un peu, pas beaucoup
date 1861
fréquence 50

bézef

& bésef ; bezef ; beseff ; besef ; pas besef ; pas beseff ; pas bezef ; pas bézef ; plus bézef ; pas bézeff ; macache beseff ; pas beaucoup bézef ; yen a besef ; yen a pas besef ; bono bésef ; trop besef

adj.

Définition

Beaucoup ; pas beaucoup, peu, rien ; trop, excessivement (cher) ALL : viel

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : beaucoup, en quantité, rien, pas de, peu, un peu, pas beaucoup Langue : Arabe

Citations
1875 –Que voilà vingt sous. […] Qu'il y a dix sous pour la maison et dix sous pour la fille. –Mais ici, c'est cinq francs pour la maison. –Cent sous pour la maison, macache ! […] Cent sous macache ! C'est trop besef. source : 1875. À la Feuille de rose, Maison turque
2008 il y a bisbille sous cloche. Deux mois [d'hospitalisation] pour une simple chute, ça fait bézef. Je harcèle les infirmières, les médecins qui me renvoient à mes chères études. source : 2008. Kiffer sa race
1927 ça me fait mal aux viscères cardiaques de penser que bientôt il en restera plus bézef source : 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
xxxx Il pleut bézef, mon vieux ! source : xxxx. Écrits
xxxx Miséria bézef. source : xxxx. Écrits
1918 J'aimerais bésef récolter deux piges de centrouse que deux ans de grive, mézig. source : 1918. Loin de la rifflette
1927 Et s'il me flanque à la consigne, Je dois penser « Bono bésef » source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1917 Je ferai remarquer que s'il n'y a pas besef de sucre et de rhum… c'est à cause de la crise… source : 1917. Chignole (la guerre aérienne)
1861 –Eh quoi ! brigadier, vous parlez arabe ? –Un peu, mon neveu, au treizième [hussards], tout le monde parle la langue des Arbicos, même les bleus, au bout de huit jours ; il faut ça pour épater le pékin. […] Au lieu de beaucoup, tu dis : bezef source : 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval
1928 C'est pas la chose de ça, mais c'est pour dire que c'était une typesse à la coule qui avait le truc en tout, quoi !… Des comme ça, y en a pas bézef… source : 1928. La racaille
1924 c'était un habitué connu dans le quartier de Clichy sous le sobriquet du Marseillais. –Eh ben, les poteaux, est-ce qu'on fait une manoche ? Le Frisé objecta : –On n'a pas bézef de temps, faut qu'on s'débine ! source : 1924. Les dessous de Montmartre
1903 Nous avons été mettre notre butin en sûreté et le lendemain, nous l'avons vendu. Il y en avait pour six cents francs. Ce n'était pas besef, mais enfin ! source : 1903. Les enracinées

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BESEF(F), (BESEF, BESEFF)adv. Pop. Beaucoup : 1. La Guillaumette, cependant, demeurait, contemplant dans sa main ouverte les cinq francs soixante du voyage. À demi-voix, sans soulever les paupières, il dit enfin : C'est pas beseff! L'autre s'étonna : Pas beseff! Comment cela? Est-ce que le compte n'y est pas? COURTELINE, Le Train de 8 h 47, 1888, 1re part., 5, p. 53. 2. ... tu n'entendras jamais deux poilus l'ouvrir pendant une minute sans qu'ils disent, qu'ils répètent des choses que les imprimeurs n'aiment pas besef imprimer. BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 186. Rem. 1. Attesté dans GUÉRIN 1892 ainsi que dans la plupart des dict. gén. du XXe s. 2. On rencontre dans la docum. l'adv. béséfement. Lui y rouspétait béséfement (MUSETTE, Cagayous antijuif, 1898, p. 110). PRONONC. ET ORTH. 1. Forme phon. : []. 2. Forme graph. GUÉRIN 1892 enregistre bezef ou bézef, Lar. 20e bésef ou bézef, ROB., s.v. bezef renvoie à besef, Lar. encyclop. donne uniquement bézef. QUILLET 1965 bésef. On relève la graph. bézèf dans ESN. 1966. ÉTYMOL. ET HIST. 1861 « beaucoup » (Algérie, ESN.); 1863 (A. CAMUS, Les Bohèmes du drapeau, p. 204 : Sabir! sabir! bezef! répondirent en riant les auditeurs de l'ancien zéphir. Ces trois mots, fréquemment employés sous la tente, signifient : Nous comprenons très-bien); 1867 (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte. p. 39 : Bézef beaucoup Dans l'argot des faubouriens qui ont servi en Afrique). Empr. à l'ar. d'Algérie « en quantité » corresp. à l'ar. littér. bi- composé de la prép. bi- et de empr. au persan de même forme « beaucoup »; FEW t. 19, p. 34b. (TLFi) /

  • Arabe (PARA)
  • Mot sabir ; arabe maghrébin bezzäf « à foison, beaucoup » (GR)
  • De l'arabe (MERL1886-1888)
  • Vient de l'arabe (Dech1918)
  • 1861 (GR) / 1861, DHAF (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).