Définition de : maquerelle

maquerelle (tableau rapide)
maquerelle ■ Entremetteuse (appréciée, utile) ; entremetteuse (femme qui pourvoit aux demandes sexuelles de ses clients et clientes) ; domestique (utile) de la pute ; ■ tenancière de bordel, maîtresse de maison de tolérance, ou de rendez-vous, femme qui vit du travail des filles, femme proxénète, responsable d'un lieu de prostitution ; par ext. antique prostituée
synonyme maquerelle, sous-maîtresse
fréquence 055

maquerelle

& macquerelle ; mère-maquerelle ; mère maquerelle

n.f.

Définition

■ Entremetteuse (appréciée, utile) ; entremetteuse (femme qui pourvoit aux demandes sexuelles de ses clients et clientes) ; domestique (utile) de la pute ; ■ tenancière de bordel, maîtresse de maison de tolérance, ou de rendez-vous, femme qui vit du travail des filles, femme proxénète, responsable d'un lieu de prostitution ; par ext. antique prostituée

registre ancien : 4 registre moderne : 6

Synonyme : maquerelle, sous-maîtresse Famille : maquereau Usage : prostitution

Citations
1784 Pressé par le Père de l'industrie, le besoin, je m'adressai à l'une de ces femmes officieuses qui rendent des lettres, vendent des pucelages, trompent les maris, brisent les grilles, abaissent les murs ; que dans le beau monde on nomme commdes, & que nous appellons bonnement maquerelles. source : 1784. Le Petit Fils d'Hercule / edit
1778 les magistrats avoient peut-être pour la première fois, à son occasion, distingué deux genres de maquerelles ; celle qui débauchent de jeunes personnes innocentes, & celles qui fournissent aux hommes seulement des filles déjà débauchées. Ses partisans à la tournelle vouloient que la punition d'être promenée sur un âne le visage tourné du côté de la queue ne dût être infligé [sic] qu'aux premieres ; ou plutôt que la loi ne reconnût véritablement maquerelles que celles-là. C'est par cette tournure subtile que Mad. Gourdan a été soustraite au châtiment. source : 1784. Lettre IX. Confession d'une jeune fille, dans L'Espion Anglois, tome X / edit
1784 Contente comme une reine, avec une maquerelle ou marcheuse, une fille va loin quand on ne la met point à contribution. Et la soumettre à ce dernier article, c'est justement tout le talent d'un croc source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B***** / edit
1784 Moi, qui ai toujours été bonne, je donnai aussitôt mes ordres à ma maquerelle qui, en très peu de temps, trouva de quoi faire passer le temps à boire et à manger jusqu'à deux heures du matin source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B***** / edit
1784 jusqu'à ce que, sur les neuf heures du soir, ma maquerelle m'amenât un jeune homme des mieux bâtis et mis superbement source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B***** / edit
1784 Je mis, à cet effet, ma maquerelle en campagne. C'est la manière d'exprimer les recherches. Au bout de deux courses, elle me trouva une chambre et un cabinet rue Saint-André-des-Arts, où je transportai bien vite, sans tambours ni trompette, mon gagne-pain source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B***** / edit
1892 Les maîtresses de maisons qu'on appelait autrefois abbesses, s'il-vous-plaît, sont tout simplement désignées de nos jours par la dénomination moins solennellede maquerelles [Hayès, I,95] source : 1892. La Prostitution / edit
1950 Tu veux que j'y retourne en tôle ? Moi pas. Je suis couvert, pas question de remettre ça. Et cette grande maquerelle qui me laisse tomber. / –Maquerelle… voilà comment il me remercie, ce miché source : 1950. Ainsi soit-il / edit
1945 Et comme la mère-maquerelle, la patronne du lieu, s'empresse à leur être agréable source : 1945. Femmes à l'encan - un esclavagisme patenté / edit
1986 Les « Smicardes » du trottoir, cela existe. Il y a celles qui sombrent dans l'alcoolisme ou la demi-cloche. Les paumées parties de rien, revenues de tout, vieilles mères maquerelles au rancard dont personne ne veut source : 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris / edit
1950 Arrivé dans la pièce du fond, il appela sa femme. C'était une vieille mère maquerelle, pommadée et gluante. source : 1950?. La Nonne / edit
1950 Arrivés à la caisse, le plus grand, un noiraud à la peau rêche, déposa une liasse de billets. D'une main avide, la mère maquerelle agrippa l'argent. –Merci, mon prince, vous avez du goût, ces filles sont d'adorables baiseuses. source : 1950?. La Nonne / edit

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177724 les magistrats avoient peut-être pour la première fois, à son occasion, distingué deux genres de maquerelles ; celle qui débauchent de jeunes personnes innocentes, &
  • 177723 il n'en étoit pas de même du couvent de Madame Gourdan ; j'en voyois les novices sortir très parées, riant, chantant, dansant, surtout ne faisant rien de la journée
  • 177722 Mad. Gourdan avoit en effet dès ce tems-là une maison de campagne à Villiers-le-Bel où elle venoit rarement […], une maison propre à tous les usages secrets, à toutes les
  • 177721 elle me dit que j'étois un mauvais sujet qui ne seroit jamais propre à rien ; une dévergondée qui déshonorerois [sic] ma famille ; une prostituée qu'il falloit envoyer au
  • 177720 je me contemplois avec complaisance, je parcourois toute [sic] les parties de mon corps, je caressois ma gorge, mes fesses, mon ventre ; je jouois avec le poil noir qui o
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :