Définition de : maquerelle

  • maquerelle
    • ■ Entremetteuse (appréciée, utile) ; entremetteuse (femme qui pourvoit aux demandes sexuelles de ses clients et clientes) ; domestique (utile) de la pute ; ■ tenancière de bordel, maîtresse de maison de tolérance, ou de rendez-vous, femme qui vit du travail des filles, femme proxénète, responsable d'un lieu de prostitution ; par ext. antique prostituée
    • fréquence : 057
    • id : 3253

maquerelle& macquerelle ; mère-maquerelle ; mère maquerelle n.f.

Définition

■ Entremetteuse (appréciée, utile) ; entremetteuse (femme qui pourvoit aux demandes sexuelles de ses clients et clientes) ; domestique (utile) de la pute ; ■ tenancière de bordel, maîtresse de maison de tolérance, ou de rendez-vous, femme qui vit du travail des filles, femme proxénète, responsable d'un lieu de prostitution ; par ext. antique prostituée

fréquence : 057
registre ancien : 4 registre moderne : 6

synonyme : maquerelle, sous-maîtresse famille : maquereau usage : prostitution

Chronologie

1624 1732 1778 1783 1778 1784 1784 1785 1790 1790 1790 1791 1791 1793 1800 1820 1840 1840 1847 1863 1862 1891 1892 1894 1899 1900 1901 1901 1907 1910 1920 1930 1932 1945 1945 1950 1950 1951 1952 1954 1956 1960 1960 1971 1971 1974 1976 1979 1979 1981 1982 1985 1986 1986 1990 2001 2003

Citations

1784 Pressé par le Père de l'industrie, le besoin, je m'adressai à l'une de ces femmes officieuses qui rendent des lettres, vendent des pucelages, trompent les maris, brisent les grilles, abaissent les murs ; que dans le beau monde on nomme commdes, & que nous appellons bonnement maquerelles. source : 1784. Le Petit Fils d'Hercule
1778 les magistrats avoient peut-être pour la première fois, à son occasion, distingué deux genres de maquerelles ; celle qui débauchent de jeunes personnes innocentes, & celles qui fournissent aux hommes seulement des filles déjà débauchées. Ses partisans à la tournelle vouloient que la punition d'être promenée sur un âne le visage tourné du côté de la queue ne dût être infligé [sic] qu'aux premieres ; ou plutôt que la loi ne reconnût véritablement maquerelles que celles-là. C'est par cette tournure subtile que Mad. Gourdan a été soustraite au châtiment. source : 1784. Confession d'une jeune fille, dans L'Espion Anglois, tome X
1784 Contente comme une reine, avec une maquerelle ou marcheuse, une fille va loin quand on ne la met point à contribution. Et la soumettre à ce dernier article, c'est justement tout le talent d'un croc source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B*****
1784 Moi, qui ai toujours été bonne, je donnai aussitôt mes ordres à ma maquerelle qui, en très peu de temps, trouva de quoi faire passer le temps à boire et à manger jusqu'à deux heures du matin source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B*****
1784 jusqu'à ce que, sur les neuf heures du soir, ma maquerelle m'amenât un jeune homme des mieux bâtis et mis superbement source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B*****
1784 Je mis, à cet effet, ma maquerelle en campagne. C'est la manière d'exprimer les recherches. Au bout de deux courses, elle me trouva une chambre et un cabinet rue Saint-André-des-Arts, où je transportai bien vite, sans tambours ni trompette, mon gagne-pain source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B*****
1892 Les maîtresses de maisons qu'on appelait autrefois abbesses, s'il-vous-plaît, sont tout simplement désignées de nos jours par la dénomination moins solennellede maquerelles [Hayès, I,95] source : 1892. La Prostitution
1950 Tu veux que j'y retourne en tôle ? Moi pas. Je suis couvert, pas question de remettre ça. Et cette grande maquerelle qui me laisse tomber. / –Maquerelle… voilà comment il me remercie, ce miché source : 1950. Ainsi soit-il
1945 Et comme la mère-maquerelle, la patronne du lieu, s'empresse à leur être agréable source : 1945. Femmes à l'encan - un esclavagisme patenté
1986 Les « Smicardes » du trottoir, cela existe. Il y a celles qui sombrent dans l'alcoolisme ou la demi-cloche. Les paumées parties de rien, revenues de tout, vieilles mères maquerelles au rancard dont personne ne veut source : 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris
1950 Arrivé dans la pièce du fond, il appela sa femme. C'était une vieille mère maquerelle, pommadée et gluante. source : 1950?. La Nonne
1950 Arrivés à la caisse, le plus grand, un noiraud à la peau rêche, déposa une liasse de billets. D'une main avide, la mère maquerelle agrippa l'argent. –Merci, mon prince, vous avez du goût, ces filles sont d'adorables baiseuses. source : 1950?. La Nonne

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).