Définition de : propre à rien

propre à rien (tableau rapide)
propre à rien Terme de mépris, insulte : fainéant, paresseux, nul (homme), personne négligente, incapable, improductive
synonyme paresseux, improductif, terme de mépris, formule de mépris
fréquence 040

propre à rien

& propre-à-rien ; proprarienne (fém.)

n.

Définition

Terme de mépris, insulte : fainéant, paresseux, nul (homme), personne négligente, incapable, improductive

registre ancien : 5 registre moderne : 5

Synonyme : paresseux, improductif, terme de mépris, formule de mépris

10953_cpa_bougresse_de_fille.jpg: 620x963, 122k (01 avril 2017 à 16h54)

Citations
1897 Bougre de polisson !… Propre à rien !… source : 1897. Théodore, dans Un client sérieux / edit
1935 Quand il n'est pas en cage, on le colle dans l'armée roulante, la bande de propres à rien et à tout, soutiers au large, hommes de peine en rade, emmerdables et corvéables à merci. source : 1935. Mer Noire / edit
1862 en rentrant chez moi, j'ai rencontré sur le pas de ma porte un jeune homme qui demeure au cinquième dans ma maison, un propre à rien, soi-disant clerc d'avoué sans place, qui cherchait à se donner une contenance source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 / edit
1886 Dans ces brasseries, c'est un débinage perpétuel contre tous les arrivés, il suffit d'avoir un peu de talent pour être un propre à rien source : 1886. Paris oublié / edit
1927 Vos chandelles bien droites ! criait la mère Louise. Vous allez encore mettre du suif sur vos chemises, proprariennes ! source : 1927. Maisons de société - Choses vues / edit
1954 on avait pitié à cause de mes « propres à rien » de parents source : 1954. Les portes de l'aventure / edit
1899 Soudain un député descend au bas de l'hémicycle et vient sous la tribune montrer le poing à Dufondupuy. Un honorable d'opinion adverse s'élance aussitôt sur le député. Une lutte s'engage, à laquelle prennent par une centaine de nos précieux propres-à-rien source : 1899. Bistrouille et Jean Hiroux. Contes du Petit Pioupiou / edit
1915 C'est dur ici, tu sais. Comment veux-tu qu'un « propre-à-rien » puisse et qu'un « tire-au-flanc » veuille nous être d'un utile secours ? source : 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915 / edit

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 178693 Ils se sont usés, ils se sont saignés pour moi, ces bons parents
  • 178692 Je vous croyais, vous, d'une autre essence que ces femmes, d'aspect sérieux, si frivoles au fond. Vous êtes de la même pâte, une pâte malléable, qui se prête et se gonfle
  • 178691 T'as raison Yfik. Tout ça c'est bon et beau, mais ça ne nous emplit pas l'bide. Y faut croûter. Allons-y !
  • 178690 Plus de lacets désormais, une route droite à peine accidentée de bosses.
  • 178689 pittoresques ces jeunes beautés pâles aux superbes yeux de biche
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :