camelot

camelot (tableau rapide)
camelot Marchand des rues, marchand sur voie publique, marchand ambulant de menus objets, marchand de contre-marques, crieur de journaux, marchand forain (qui bonimente), colporteur
synonyme marchand, colporteur
date 1821
fréquence 67

camelot

n.m.

Définition

Marchand des rues, marchand sur voie publique, marchand ambulant de menus objets, marchand de contre-marques, crieur de journaux, marchand forain (qui bonimente), colporteur

registre ancien : 9 registre moderne : 2

Synonyme : marchand, colporteur Famille : cam- (camelote)

Citations
1914 Dehors, les camelots entassaient, sur des voitures à bras, les échelles, des chaises, des bancs, qu'ils avaient loués. source : 1914. L'exemple de "La Veuve", dans Racaille et parias
1862 je m'adjoignis pour auxiliaires les marchands ambulants, dits camelots, colportant de droite et de gauche, sans autorisation, des articles vendus à bas prix, achetés par eux à plus bas prix encore et provenant de fonds de magasins source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
1952 La Pomme, un camelot-démonstrateur qui vend du S.A.P. (un ersatz de beurre) sur les marchés source : 1952. Mon taxi et moi
1937 Je faisais les foires… –Les foires ? –Oui, le camelot, si tu préfères ! source : 1937. Faubourg
1914 Lévêque, mon ancien tampon, cette « terreur » qui revenait des bat' d'Af' (trimardeur, camelot, etc.), a débarqué ce matin de Paris source : 1914. Le cahier rouge, dans Georges Ducroq, Le tombeau de Marcel Drouet
1947 qui explique son attitude au début de l'occupation avec le bagout d'un camelot vendant au déballé source : 1947. Mon journal dans la drôle de paix
1821 Le camelot est marloux, et puis il a deux gros cabots. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1953 En s'installant au volant, son mouvement de jambes manque de foudroyer un camelot. L'as du baratin s'étouffe encore quand on démarre. source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Vient de l'ancien coesmelot, petit mercier ; origine proposée par M-L d'après Mistral qui rattache camelot au provençal camalo, portefais, exclusivement utilisé dans les Alpes-Maritimes est fausse (SAINXIX)
  • Probablt dér. régressif de camelotier, avec p.-ê. infl. de camelot (GR)
  • 1821 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).