languefrancaise.net

définition : guitoune (depuis 1860)

guitoune
■ Tente arabe, tente, tente abri, toile de tente ; ■ (par ext.) abri, abri proche des tranchées, guérite ; ■ (prison) tente que se confectionnaient jadis les détenus avec une couverture attachée aux lits superposés pour s'abriter la nuit de la lumière qui restait allumée en cellule ; ■ (par ext.) maison, méchante maison, chambre, petite maison, cabane, lieu où on demeure ; □ partager une tente, loger ensemble

guitoune & guittoune ; □ faire guitoune avec (1860) #nom fém.

■ Tente arabe, tente, tente abri, toile de tente ; ■ (par ext.) abri, abri proche des tranchées, guérite ; ■ (prison) tente que se confectionnaient jadis les détenus avec une couverture attachée aux lits superposés pour s'abriter la nuit de la lumière qui restait allumée en cellule ; ■ (par ext.) maison, méchante maison, chambre, petite maison, cabane, lieu où on demeure ; □ partager une tente, loger ensemble

↓ fréquence : 047 | registre ancien : 7 | registre moderne : 5

9131.jpg: 811x524, 257k (2015-09-24 23:21)
Citations
  • 1937 Les Juifs, ils rentrent dans la guitoune, ils sont plus dehors… Dans la truanderie c'est eux qui se placent les premiers source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1937 C'est pas drôle les rues de Leningrad, les gens sont minables… désolants… je l'ai dit… les boutiques de même… Autant de pauvres guitounes, décrépites… mal rafistolées source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1916 pour arriver enfin au point fixé, des tranchées faites par le génie, avec des abatis en avant. Nous les occupons. J'ai une «guitoune» de feuilles un peu en arrière. source : 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914)
  • 1916 Légère et perméable au froid notre guitoune ! Deux piquets fourchus supportant un rondin en guise de maîtresse poutre, d'autres rondins coupés au hasard, tortus, inégaux, s'appuyant du bout à cette maîtresse poutre, et cela fait une maison source : 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914)
  • 1917 On a commencé à couvrir la tranchée, de place en place, pour abriter les hommes contre les balles des fusants. Vous, vous avez une petite guitoune très bien ; j'ai fait boucher avec de la paille et de la terre les interstices entre les rondins source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
  • 1916 Dans cette deuxième tranchée, qui ressemble à une rue, chacun installait, à droite, à gauche, sa maisonnette ou sa cave. On donna toutes sortes de noms à ces cases : cagna, guitoune, gourbi ; officiellement, ce sont des abris. source : 1916. Méditations dans la tranchée
  • 1915 je suis mal logé. La guitoune où j'habite c'est comme qui dirait une cave. source : 1915. (correspondance) Lettre de combattant (4)
  • 1915 Nous avons quitté nos délicieuses « guitounes » du bivouac nègre source : 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915
  • 1936 Les copains sont tous des bleus et ne savent pas monter une guitoune. source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient
  • 1936 De vieux camarades sont partis, dont le franciscain qui avait fait guitoune avec moi dans la Boucle. source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient
  • 1977 Un déluge s'abat sur le camp. Les hommes se dépêchent de tout planquer sous les guitounes et de protéger celles-ci, en les étayant pour les empêcher de crouler sous les trombes d'eau et en canalisant les torrents à grands coups de pioche. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<11 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1860 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1860 1901 1915 1915 1915 1915 1915 1916 1916 1916 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1918 1919 1920 1921 1921 1926 1930 1936 1937 1951 1952 1953 1960 1977 1979 1981 1982 1985 1988 1989 1998 2006 2012

Compléments