Définition de : verni

verni & être verni ; vernis ; ≠ pas verni ; pas né vernis n., adj.

Définition

Chanceux, avoir de la chance, ne jamais être blessé ; à qui tout réussit, avoir de la réussite ; privilégié ; ≠ malchanceux ; pas né chanceux, malchanceux

ANG : to play in luck
fréquence : 056
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : chance, avoir de la chance, chanceux, malchance, malchanceux famille : chance (verni)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1906.

1907 1911 1915 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1919 1921 1921 1922 1925 1925 1926 1927 1927 1927 1927 1930 1930 1932 1933 1935 1935 1936 1943 1945 1946 1951 1952 1953 1953 1954 1955 1955 1955 1955 1960 1964 1965 1966 1979 1981 1983 1984 2004 xxxx

Citations

  • 1965 « Je suis de retour. Six mois seulement que j'ai été rendu à la vie civile, et ils me foutent leur garce de guerre de Dantzig dans les pattes !… Si c'est pas malheureux ! » Elle me rétorque la patronne : « C'est pas si malheureux que ça. Vous êtes même drôlement verni !… Est-ce que vous savez qu'au dépôt vous allez voir Jean Gabin en chair et en os ? » source : 1965. La débâcle
  • 1935 D'abord, je suis le roi des pas vernis, tel que tu me contemples. source : 1935. Viande à brûler
  • 1954 Ils étaient vernis et avaient en plus la réputation de l'être, tout ce qu'ils touchaient leur réussissait source : 1954. Toute ma vie
  • 1925 Tu parles d'un vernis ! déclare Jo ; il viole une poule en Prussien, et il se retrouve marié avec elle en Américain source : 1925. La bonne vie
  • 1945 On est des pauv'types / On est pas vernis source : 1945. À travers l'épuration (mss)
  • xxxx Les honnêtes gens, les « vernis », ceux qui ont eu la chance ou l'habileté d'esquiver adroitement l'hameçon source : xxxx. Écrits
  • 1918 tous les mecs vernis de la première file étaient désignés pour l'intérieur et tous les zigotos des trois autre files embarqués, illico pour le front. source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1943 On est verni à la 38e source : 1943. Batailles dans le ciel
  • 1917 Cette fois, le « seau à charbon » était tombé tout près des deux hommes, qu'il eût pulvérisés, s'il eût éclaté... […] –On est « vernis », prononça simplement le sergent source : 1917. La reprise du fort de Douamont
  • 1916 Le boyau servait de « feuillées » et le général « en » avait du talon de la botte au col du dolman ! Avouez que s'il n'est pas « verni » après ça ! source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
  • 1922 Louisette n'était pas là. René s'en inquiéta. L'Araignée le renseigna. –C'est pas vernis, elle vient de se faire embusquer ! « Ils » l'ont faite, il y a à peine une demi-heure. source : 1922. Au Lion Tranquille
  • 1922 Que veux-tu, mon petit homme ? J'suis pas vernie. Et encore ! j'ai failli être faite, ça aurait été complet ! source : 1922. Au Lion Tranquille
  • 1911 Oui, mais voilà : je ne suis pas né vernis, ma vieille : une tuile m'est tombée sur la toupie source : 1911. Le journal à Nénesse

<13 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

VERNI, -IE, adj. et subst. masc. plur. I. Empl. adj. 3. Pop., fam. Chanceux, veinard. Lépreux, moi ? Allons donc ! On sait bien que je suis verni. Verni comme le pape ! (MONTHERL., Lépreuses, 1939, p. 1444). Ah ! je ne suis pas vernie! le chameau ! (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 315). Être verni de + inf. Avoir la chance de + inf. La section est vernie d'avoir un tel cantonnement (VIALAR, Éperon arg., 1952, p. 129). Empl. subst. Gauvain, le veinard, le verni, avait profité d'une chance extraordinaire, inespérée (ARNOUX, Crimes innoc., 1952, p. 184). Étymol. et Hist. 3. 1903 arg. « protégé » (d'apr. ESN.) ; 1906 « veinard » (ibid.) ; 1911 « id. » (CASANOVA, Le Journal de Nénesse, p. 80 ds ESN. Poilu (tlfi:verni) /)

  • La luisance de lumière obtenue par un vernis sématise bonheur et chance (Esn1918)
  • Il faut bien en effet avoir un vernis résistant aux balles et aux obus pour faire campagne longtemps sans anicroche (Déch1918)
  • 1906 (GR) / 1903 arg. « protégé » (d'apr. ESN) ; 1906 « veinard » (ibid.) ; 1911 « id. » (Casanova, Le Journal de Nénesse, p. 80 ds ESN Poilu) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.