Définition de : souricière

  • souricière
    • ■ (police secrète) Lieu tenu par un affilié de la police secrète ; ■ (général, non policier) piège d'où l'on ne peut sortir, situation sans échappatoire ; ■ (souvent policier) piège, traquenard, piège tendu par la police (ou autre), pour attraper ou surveiller qqun, surveillance exercée pour appréhender ceux qui se présenteront dans un lieu déterminé ; □ préparer le traquenard ; □ tomber dans piège de la police
    • fréquence : 054
    • id : 3531

souricière & tendre la souricière ; tendre une souricière ; monter une souricière ; donner dans une souricière ; tomber dans une souricière n.f.

Définition

■ (police secrète) Lieu tenu par un affilié de la police secrète ; ■ (général, non policier) piège d'où l'on ne peut sortir, situation sans échappatoire ; ■ (souvent policier) piège, traquenard, piège tendu par la police (ou autre), pour attraper ou surveiller qqun, surveillance exercée pour appréhender ceux qui se présenteront dans un lieu déterminé ; □ préparer le traquenard ; □ tomber dans piège de la police

ANG : police-trap / IT : vari agenti segreti di polizia incaricati d'arrestare tutte le persone che frequentano una casa sospetta
fréquence : 054
registre ancien : 7 registre moderne : 2

synonyme : piège, tendre un piège usage : Argot de la police

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1782.

1844 1846 1861 1861 1862 1867 1868 1881 1894 1895 1899 1899 1899 1900 1900 1901 1902 1907 1911 1911 1915 1915 1916 1917 1918 1925 1932 1945 1945 1945 1946 1949 1950 1950 1952 1957 1957 1961 1963 1969 1970 1973 1973 1975 1977 1984 1990 1997 1999 2000 2001 2006 2009 xxxx

Citations

  • 1900 et on laissa dans la chambre deux agents pour y établir une souricière, afin d'arrêter Roftopoulos, dans le cas où il se présenterait. source : 1900. Mémoires de Rossignol
  • 1895 Pour obvier à ces inconvénients [être exploités par la police régulière], et sans doute pour augmenter leurs revenus, quelques débitants se sont affiliés à la police secrète. Il y a ainsi dans le faubourg pas mal de souricières ; de là partent des rapports dénonciateurs, des lettres calomniatrices amenant des descentes de police chez le concurrent d'en face, aboutissant à des surprises désagréables pour tout un quartier. source : 1895. En plein faubourg
  • xxxx il se rendit à mon domicile, rue Leibniz où, malheureusement pour lui… et pour d'autres, une souricière était établie. source : xxxx. Écrits
  • 1899 J'envoyai F… au Dépôt rejoindre son ami Pini, et j'organisai une souricière autour de la maison source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - La police de l'avenir
  • 1946 Le coin devait être bourré de bourrins. Je ne m'en ressentais pas pour donner dans une souricière source : 1946. Le cinquième procédé
  • 1945 [la police] a fini […] par considérer le souteneur comme un auxiliaire indispensable, le tenancier comme son plus précieux collaborateur, la « tôle » comme une « souricière », dont on ne pourrait plus se passer source : 1945. Femmes à l'encan - un esclavagisme patenté
  • 1899 il avait été assez maladroit pour venir se faire prendre dans une souricière source : 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime
  • 1961 Je vis que nous étions tombés dans une dangereuse souricière et ordonnai la retraite source : 1961. Orages d'acier - Journal de guerre
  • 1868 Ces hommes se placèrent de distance en distance, cernèrent les carrières de façon à empêcher la sortie de qui que ce fût, mais, malgré cela, n'empêchant personne d'entrer. Cela s'appelle établir une souricière source : 1868. Les curiosités de Paris
  • 1881 la société secrète qui l'avait amené à déloger M. Delessert, avait été, grâce à son frère Lucien de la Hode, une véritable souricière où sur cinq adhérents on comptait un policier introduit par ce frère, agent anonyme de son officiel prédécesseur source : 1881. Mémoires de Monsieur Claude, chef de la police de sûreté
  • 2001 alors qu'il arrivait dans l'appartement d'Audin, Henri Alleg tomba dans la souricière tendue et fut arrêté à son tour. source : 2001. Services spéciaux. Algérie, 1955-1957
  • 1911 Ils vont tous se faire piger comme dans une souricière source : 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

P. méton. Lieu mal famé surveillé discrètement par la police et où peuvent avoir lieu des arrestations. Je n'avais pas encore pénétré jusqu'aux plus profondes souricières ; je n'avais guère (...) rencontré [dans les cabarets des Halles] que (...) des pauvres diables avinés (Nerval, Bohême gal., 1855, pp. 158-159). Le cabaret de l'Oranger à Montparnasse était une souricière, où la police des mœurs faisait périodiquement des râfles (L. Daudet, Ciel de feu, 1934, p. 261). (TLFi)

C. − Au fig. Piège tendu à quelqu'un pour l'arrêter ou le contraindre à se rendre; danger encouru par une personne mise dans une telle situation. Synon. embuscade, traquenard.− Hé! hé! s'écria-t-il avec un rire qui déchaussait toutes ses dents et faisait ressembler sa figure au museau d'un loup, deux souris dans la souricière ! − Je m'en doutais, dit le soldat. Tristan lui frappa sur l'épaule: − Tu es un bon chat ! (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 549). On arriva à penser que le complot de Georges ne fut qu'une vaste souricière, un piège tendu en grand pour mettre la main sur les dernières réserves monarchistes (La Varende, Cadoudal, 1952, p. 251). − Arg.(police) Surveillance policière exercée aux abords de certains lieux mal famés; piège tendu aux malfaiteurs pour les arrêter. Établir, organiser, tendre une souricière; tomber, être pris, donner dans la/une souricière. Florent ne pouvait pas s'être sauvé; il allait revenir ; ce serait très intéressant, de le voir arrêter. Et elle donnait des détails minutieux sur la souricière, tandis que la marchande de beurre et la marchande de fruits continuaient à examiner la maison de haut en bas, épiant chaque ouverture, s'attendant à voir des chapeaux de sergents de ville à toutes les fentes (Zola, Ventre Paris, 1873, p. 882). Théverand avait été arrêté un matin qu'il était venu voir Gaure (...). Théverand avait voulu se renseigner et était tombé dans la souricière (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 92). (TLFi)

  • 1782 : prendre en souricière (dans Camille Desmoulins cité par Brunot, HLF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.