¶ perlot

perlot & perlo ; Perlot ; □ paquet de perlot n.m.

Définition

Tabac ; tabac grossier ; □ paquet de tabac ; (tabac fin)

ANG : tobacco
fréquence : 051
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : tabac morphologie : aphérèse famille : perlot (tabac) usage : Argot du tabac

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1866.

1880 1887 1889 1894 1896 1897 1899 1900 1901 1905 1905 1907 1911 1915 1915 1916 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1919 1919 1920 1920 1921 1921 1925 1926 1935 1947 1949 1950 1951 1954 1957 1960 1960 1963 1966 1969 1975 1980 1981 2012 xxxx

3383.jpg: 491x639, 88k (06 juillet 2011 à 18h46) 3383_du_perlot_du_pinard.jpg: 364x600, 97k (06 novembre 2019 à 20h29) 3383_perlot_journal_1.jpg: 621x397, 79k (06 novembre 2019 à 20h25) 3383_perlot_journal_2.jpg: 621x397, 62k (06 novembre 2019 à 20h25)

Citations

  • 1960 À quoi ça ressemble de se mettre au perlot maintenant ? source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1935 Je chiquais du tabac à fumer, du Perlot, le gris à 0 fr. 50, et je ne crachais jamais source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
  • 1887 Tâche d'avoir un larantqué : de quoi me payer un kilo (un litre) et du perlot (du tabac). source : 1887. Émile Kapp [nécrologie] (Le cri du peuple)
  • 1920 C'est mon vice à moi le perlot source : 1920. Du gris
  • 1950 –Tas pas un peu de perlot, fils ? / Je lui tendis mon paquet de pipes. Elle en prit deux du bout des doigts, qu'elle décortiqua dans le creux de sa main. Roulant le tabac entre ses paumes, elle fit une boulette qu'elle se cala contre la joue source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1957 Oui ! un fichu drôle de goût, ce perlot. Ils en prennent vraiment à leur aise, à la Régie source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 1916 perlo « troncs d'arbres que le gouvernement des Poilus, dans sa sollicitude ignifuge, par crainte d'incendie, distribue aux Sauvages qui passent naïvement des heures à essayer de les faire entrer dans de minuscules fourneaux de pipes » source : 1916. (L'argot de la guerre)
  • 1896 Ils sont venus à la visite : les uns, pour voir un ami ; les autres, pour assister au marché du perlot (tabac). source : 1896. La maison centrale de Nîmes - Ses organes, ses fonctions, sa vie
  • 1921 Il nous offre une boîte de carton blanc, solidement ficelée, mais dont les angles déchirés laissent voir des paquets de tabac. «Du perlot d' député, gouaille Presle. Il est bien temps, maintenant qu'on a du trèfle tant qu'on veut ! […]» source : 1921. La boue
  • 1880 Si vous n'avez pas d'perlot (tabac), vous n'pourrez même pas en griller une (fumer une pipe). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne
  • 1905 aboule-moi le perlot source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot

<11 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

PERLOT, subst. masc. Pop., vieilli. Tabac. Paquet de perlot. Les prisonniers (...) avaient licence d'acquérir patates et « perlot » contre des objets précieux (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 52). Prononc.: [pε ʀlo]. Homon. perlot2. Étymol. et Hist. 1878 (ds Esn.). Aphérèse de semperlot* (1873), dér. de semper (1846), lui-même abrév. de semper-virens « variété de chèvre-feuille dont les tiges-lianes et les feuilles réduites en poudre constituent un substitut du tabac » (v. Esn. et Cellard-Rey 1980). (tlfi:perlot)

  • Perlot pour semperlot, en rapport avec semper, nom soldatesque du caporal ordinaire (SAINXIX)
  • Tabac, dérivé de semper dit LAR : semper s'écrit Saint-Père dans toutes les prisons (VIR)
  • De semperlot, p.-ê. de semper virens « chèvrefeuille » (GR)
  • Aphérèse de semperlot (George, FM48)
  • perlot prend le dessus sur trèfle (Dauzat1918)
  • 1866 (GR) / 1878, Esnault (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.