Définition de : crâneur

  • crâneur
    • Vantard, hâbleur, fanfaron, prétentieux ; qui se fait plus fort (physique ou moral) qu'il ne l'est, qui cherche à se faire valoir, qui cherche à se faire valoir, qui fait le malin, qui fait l'indifférent à ce qui le touche ; femme de caractère (fém.)
    • fréquence : 051
    • id : 2846

crâneur& crâneuse (fém.) ; faire le crâneur ; faire son crâneur n., adj.

Définition

Vantard, hâbleur, fanfaron, prétentieux ; qui se fait plus fort (physique ou moral) qu'il ne l'est, qui cherche à se faire valoir, qui cherche à se faire valoir, qui fait le malin, qui fait l'indifférent à ce qui le touche ; femme de caractère (fém.)

ANG : a swagger
fréquence : 051
registre ancien : 7 registre moderne : 6

synonyme : prétentieux, faire le prétentieux, fier, fanfaron famille : crâner usage : enfant, enfantin

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1862.

1870 1880 1884 1890 1894 1897 1897 1900 1901 1901 1904 1905 1907 1909 1912 1916 1917 1917 1917 1917 1918 1919 1921 1926 1927 1930 1930 1931 1931 1931 1931 1932 1932 1933 1935 1935 1937 1947 1952 1953 1954 1960 1965 1965 1966 1968 1969 1978 1981 1982 2006

Citations

1932 Pendant le trajet, le long des couloirs, elles ne cessaient de l'invectiver : « Qu'est-c' qu'a s'croit c'tte salope ? » et juraient de lui dire « ses quatre vérités… » Oui, mais dans le bureau, toutes ces craneuses [sic] restaient muettes comme des carpes source : 1932. Le pourrissoir
1932 D'autres arrivaient encore, toujours, de toutes les armes, des très jeunes et des presque vieux, avec la frousse ou crâneurs source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
1904 Une crâneuse et qui ferait de l'or en maison, mais y a eu jamais moyen de l'empaumer source : 1904. La Maison Philibert
1937 les papas savent bien qu'il faut s'effacer, que c'est le plaisir des enfants de faire leurs petits crâneurs source : 1937. Bagatelles pour un massacre
1890 On sent que cet homme, qui pourrait être un crâne, n'est qu'un crâneur source : 1890. Biribi
1870 Il ne tient pas à avoir de responsabilité ; il n'est pas crâneur comme le vrai sublime source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1870 Le vrai sublime est vantard en diable, crâneur comme pas un source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1880 J'm'amène devant un pantriot, quoi ! j'lui dis : Donne-moi ton bobino (montre), ton poignon (argent). S'il a les foies blancs, j'dégringole (vole) jusqu'à son alpéguc (paletot). S'il fait l'craneur, j'le r'froidis avec mon lingue (couteau). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne
1933 « L'autre matin, je me peignais devant ma glace, je regardais mes cheveux, j'en étais éblouie ! » Gâcheuse ! va ! Être éblouie par ses propres cheveux, elle n'y va pas de main morte ! […] comme crâneuse, elle dégotte toutes celles que j'ai connues source : 1933. Puberté. Journal d'une écolière

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

De crâner (GR) /

  • 1862 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).