Définition de : calbombe

  • calbombe
    • ■ Chandelle, bougie ; > flambeau ; lanterne ; ■ ampoule, lampe ; lampe de poche ; □ éteindre la lumière, éteindre la lampe ; allumer
    • fréquence : 048
    • id : 2751

calbombe & callebombe ; calebombe ; calcombe ; celebombe ; cabombe ; cabonde ; qualbonde ; calbonde ; calebonde ; callonde ; cabande ; □ éteindre la calbombe ; allumer la calbombe ; allumer la calbonde n.f.

Définition

■ Chandelle, bougie ; > flambeau ; lanterne ; ■ ampoule, lampe ; lampe de poche ; □ éteindre la lumière, éteindre la lampe ; allumer

ANG : a lamp
fréquence : 048
registre ancien : 9 registre moderne : 7

synonyme : bougie, chandelle, lampe, lanterne morphologie : a/e, b/d

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1878.

1872 1886 1888 1889 1894 1896 1897 1899 1900 1901 1901 1901 1907 1915 1915 1916 1917 1918 1918 1918 1920 1921 1929 1930 1947 1947 1949 1951 1952 1952 1953 1953 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1956 1957 1957 1960 1960 1960 1963 1980 1981 1982

Citations

  • 1957 Il fait complètement noir dans la turne […] J'allume le calbombe et je grille une Lucky dont je tire deux ou trois bonnes bouffées. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1982 La nuit, sur la loco éclairée par des calebondes à l'huile de colza, Leclair trouvait le parcours un peu long parfois… source : 1982. La vapeur
  • 1949 Les calebombes plantées aux paquetages, au fin bout des cuillers à soupe, répandent une fausse lueur, pas grand-chose. source : 1949. Casse-pipe
  • 1953 –Tu peux pas éteindre la calbonde, non ? source : 1953. Misère du matin
  • 1960 Aussitôt la calebombe soufflée on les [rats] entend se baguenauder sous notre carafon en lançant de petits sifflements. source : 1960. Chass'bi
  • 1960 Armand éteint rapidos la calbombe des gogs, retient son souffle source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1952 Je m'étais rasé à la lueur d'une calbombe, alors j'avais pris une lame neuve pour être plus sûr source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1952 il a foutu le camp. Tu peux te lever, chéri, éteins les calebombes. Le jeune homme se lève, souffle les bougies source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1929 Un coup dans le ventre, on éteint la calbombe et t'es fait comme un rat source : 1929. Je suis un geux
  • 1953 Sur les rayons peints en gris, le faisceau lumineux de ma calbombe s'accroche à des liasses, des liasses à foison soigneusement empilées source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Altération de cabombe : camoufle+bombe (SAINXIX)
  • Qquns écrivent calombe ou calbombe ; le vrai mot est cabombe (VIR)
  • Le mot désigne proprement la chandelle : croisement de camoufle+bombe, mot de caserne (SAIN-TRANCH)
  • Plus usité que camoufle (Dech1918)
  • De caleil « lampe » avec infl. de chandelle pour le genre; l'élément -bombe (-bonde) n'est pas identifié (GR)
  • -bombe pourrait être un suffixe argotique : cf. tocbombe (gb)
  • argot de la capitale, avant la guerre (notes d'un jeune sergent parisien, tué en 14) (Dauzat1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • Cabonte : On dit plus souvent : camoufle (MERL1886-1888)
  • 1902 ; « chandelle » : 1878 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.