bousiller

bousiller (tableau rapide)
bousiller Un être vivant : assassiner, tuer, faire du mal à qqun ; blesser, mettre hors de combat ; se tuer, se battre ; se faire tuer
synonyme tuer, assassiner
date 1897
fréquence 52

bousiller

& bouziller ; se bousiller ; se bouziller ; se faire bousiller ; se faire bouziller ; bouziller comme un lapin

v.tr.

Définition

Un être vivant : assassiner, tuer, faire du mal à qqun ; blesser, mettre hors de combat ; se tuer, se battre ; se faire tuer ALL : töten

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : tuer, assassiner

Citations
1935 Fallait vous faire bousiller, et peut-être que maintenant vous seriez sous l'Arc de Triomphe, et que les ministres et que les gros et que les flics viendraient vous baver sur la carcasse. source : 1935. Viande à brûler
1927 Quelle brute ! […] Il va me bouziller comme un lapin et je ne suis pas fichu de me tirer des pattes source : 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1927 Restez où vous êtes, sans quoi je vous bouzille comme des lapins source : 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1954 N'empêche que… j'ai dit ça en l'air, mais… après tout, elle pourrait bien l'avoir bousillé source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
1919 On va tous se faire « bouziller » pour rien, c'est sûr ! source : 1919. La reprise de Tergnier
1925 Vous n'êtes plus maintenant qu'une poule qui, lâchée par son amant, l'a bousillé à coups de rigolo source : 1925. Mon curé chez les pauvres
1918 dès la minute où leurs batteries avaient réglé leur tir et tapaient, c'était fini : les fusants nous lâchaient leurs paquets de balles sur le crâne ; les 150 bouzillaient à même les sections, les disloquaient, les éparpillaient source : 1918. Au seuil des guitounes
1953 Déconne pas, dit Chalumot. Tu peux pas distinguer. Si tu bouzilles un Canadien ? source : 1953. Allons z'enfants
1916 Pourquoi n'avance-t-on pas plus vite ?… On va se faire bousiller. source : 1916. Avec une batterie de 75. Ma pièce. Souvenirs d'un canonnier. 1914
1997 Il est mort. S'ajoutant à l'alcool, la tuberculose l'a bousillé. source : 1997. La Citouche. Regard sur « la Navale », dans Un militant, trois poules
2004 Je m'en foutais sérieusement de leurs petites histoires, cuisines, jalousies, saloperies et croche-pattes. L'essentiel était de bousiller du fell. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

3. 1897 « tuer » d'apr. Dauzat, 16.4.17, 667 dans Esn. Poilu, p. 110; 1913 (Matin, 28 juin, Ibid.), graphie bouziller 1913 (Id., 25 août, ibid.) (tlfi:bousiller) /

Usuel ; 360e inf., 1914 ; ce sens date d'au moins 97 (Dauzat) (Esnault1919)

  • Proprement : faire maladroitement la besogne (SAIN-TRANCH)
  • Extension du sens original (GR)
  • Date de vingt ans au moins (erreur de Sainéan qui le croit nouveau) (Dauzat1917MdF)
  • date de 20 ans au moins (erreur Sainéan) (Dauzat1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).