mouiller

mouiller (tableau rapide)
mouiller Compromettre, impliquer, s'impliquer, se compromettre, prendre des risques, participer ; ≠ ne pas se compromettre, sans se compromettre
synonyme compromettre (se), risque, prendre des risques, oser
date 1886
fréquence 69

mouiller

& se mouiller ; se mouiller de ; ≠ ne pas se mouiller ; sans se mouiller

v.tr.

Définition

Compromettre, impliquer, s'impliquer, se compromettre, prendre des risques, participer ; ≠ ne pas se compromettre, sans se compromettre

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : compromettre (se), risque, prendre des risques, oser

Citations
1972 une bijouterie en étage au coin de la rue de La Palud et de la rue de Rome. On Il était sûr des renseignements. On devait toucher beau ! Ça valait la peine de se mouiller source : 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre
1988 Parce qu'on ne peut pas mouiller le FBI dans cette affaire source : 1988. L'exécuteur - Fleuve de sang en Amazonie
1955 Faut se mouiller pour du solide source : 1955. Du rififi chez les hommes
1969 c'est un brave type, régulier aussi, mais j'aimerais autant ne pas le mouiller dans cette histoire source : 1969. Au décarpillage
1955 Il faut par contre éviter de se lier trop avec eux et, surtout, de se « mouiller » à l'occasion d'un service rendu source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1973 –Je n'ai rien dit à Antoine… Ulysse hocha la tête, sans se mouiller. Je continuai : –Quelques points restent à éclaircir et tu y es intéressé au premier chef. source : 1973. Le Savoyard et la Vaudoise
2007 Comment réagit Villepin ? –Il fonce comme un taureau. Il se mouille jusqu'au cou pour finir par constater – mais trop tard – qu'il est tombé dans le panneau, que c'est un coup monté. source : 2007. La défaite en chantant (Conversations avec Dominique de Montvalon)
1974 il vaut mieux mouiller un maximum de pauvres types dans une affaire pareille, comme cela ils sont bien obligés de la fermer. source : 1974. Le roman d'un turfiste
1974 On m'a raconté qu'il avait mouillé des tas de grossiums dans une affaire de mine d'or. source : 1974. Le roman d'un turfiste
1958 il a peur que l'équipe Vorlang et compagnie le laisse dans le pétrin. En somme, il n'y a que lui d'engagé, les autres ne se sont pas mouillés, ni dans le vol de bétail, ni dans les falsifications de factures et autre entourloupettes. source : 1958. Rage blanche
1953 Et puis 10 briques, c'est beau. Ça vaut la peine de se mouiller. source : 1953. De la boue et des roses
1976 Alors ces julots-là déduisaient, avec juste raison, qu'avec un cheptel de quelques frangines, ils palperaient autant ; sans se mouiller. Donc ils draguaient pour augmenter leur écurie. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • 1886 (GR) / 1820-40 arg. mouillé « connu à la police » (Ms Jacquinot ds LARCH. Suppl. 1883, p.XI); 1886 pronom. « prendre des risques » (arg. des voleurs ds ESN.); 1935 pronom. « se compromettre » (SIMONIN, J. BAZIN, Voilà taxi ! p.218); 1948 trans. « compromettre » (A. PARAZ, Le gala des vaches, p. 268 ds CELLARD-REY) (tlfi:mouiller) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).