Définition de : fric-frac

  • fric-frac
    • Effraction, cambriolage, cassage de porte, vol avec effraction, fait de forcer (une porte, une serrure...) ; □ briser, fracturer ; faire effraction ; □ voleur, cambrioleur ; (extraction)
    • fréquence : 044
    • id : 5342

fric-frac & fric frac ; fricfrac ; faire fric-frac ; faire fric frac ; au fric-frac ; aller au fricfrac ; vol au fric-frac ; faire un fric-frac ; faire le fric-frac ; partie de fric-frac ; flic-flac ; faire le flic-flac n.m.

Définition

Effraction, cambriolage, cassage de porte, vol avec effraction, fait de forcer (une porte, une serrure...) ; □ briser, fracturer ; faire effraction ; □ voleur, cambrioleur ; (extraction)

ALL : Einbruch : IT : rottura, frattura
fréquence : 044
registre ancien : 10 registre moderne : 8

synonyme : effraction, cambriolage, commettre effraction, cambrioleur

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1836.

1836 1840 1844 1844 1846 1847 1859 1867 1875 1877 1884 1885 1887 1887 1887 1889 1891 1892 1894 1899 1900 1901 1901 1901 1904 1907 1917 1930 1947 1951 1955 1955 1956 1961 1966 1969 1974 1975 1975 1976 1981 2013 xxxx xxxx

5342_buvard_mazda_pas_de_bon_fric_frac_sans_pile.jpg: 800x488, 90k (22 mars 2018 à 11h04)

Citations

<15 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

FRIC-FRAC, subst. masc. Arg. Vol avec effraction. Synon. cambriolage, casse (arg.). Arletty, méchante fille impassible, qui n'hésite pas (...) devant un coup de main avec effraction nommé fric-frac (COLETTE, Jumelle, 1938, p. 23). Rare. Personne qui commet un cambriolage. Synon. cambrioleur, casseur. [Bambou] se remettait lentement de sa longue claustration en s'attardant volontiers dans un petit débit où fric-fracs et chiqueurs des deux boulevards battaient les cartes et remuaient les dominos (CARCO, Jésus-la-Caille, 1914, p. 105). Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1. 1545 loc. ne fric ne frac « rien du tout » (Sermon d'un quartier de mouton ds Kwart. neofilol. t. 1 1954, p. 76 : Je veux qu'on me face grand chaire Sans epargner ne fric ne frac); 2. 1704 fric-frac onomat. « imite le bruit de quelque chose qui se déchire » (Trév.); 3. 1836 subst. « effraction » (VIDOCQ, Voleurs, t. 2, p. 288); d'où 1900 « vol avec effraction » (NOUGUIER, Notes manuscr. dict. Delesalle, p. 128). Formation onomat. avec alternance vocalique qui traduit un bruit que l'on fait en frappant d'un côté et de l'autre (cf. clic-clac, v. clic*; flic-flac*; tric-trac...) d'où le sens 1 « ni d'un côté ni de l'autre »; c'est-à-dire « rien du tout »; cf. 1611 ny frac ny fric « [il n'y a] rien à manger » (COTGR.), et le sens 2; exprime aussi une action rapide; cf. 1640 ce qui vient de fric s'en va de frac « ce qui est mal acquis se dissipe aisément » (OUDIN); d'où le sens 3 avec infl. sém. de fracture*. Bbg. CHAUTARD (É). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 285. SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 396. (TLFi) /

Ainsi nommé à cause du bruit que fait l'outil en fracturant les portes (VIR) / harmonie imitative (AYN) / Onomatopée, « bruit de quelque chose qui se déchire » repris en argot d'après fracture (GR) / Formation onomat. avec alternance vocalique qui traduit un bruit que l'on fait en frappant d'un côté et de l'autre (cf. clic-clac, v. clic ; flic-flac ; tric-trac...) d'où le sens « ni d'un côté ni de l'autre » ; c'est-à-dire « rien du tout » ; cf. 1611 ny frac ny fric « [il n'y a] rien à manger » (COTGR.) ; exprime aussi une action rapide; cf. 1640 ce qui vient de fric s'en va de frac « ce qui est mal acquis se dissipe aisément » (OUDIN) ; d'où le sens 3 avec infl. sém. de fracture (TLFi) / Onomatopée (Francotte) / onomatopée, bruit de la chose que l'on casse (Pastilla1889) /

  • 1836 pour le sens argotique (mais : 1669, onomatopée, « bruit de quelque chose qui se déchire ») (GR) / 1836 subst. « effraction » (VIDOCQ, Voleurs, t. 2, p. 288) ; d'où 1900 « vol avec effraction » (NOUGUIER, Notes manuscr. dict. Delesalle, p. 128)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.