Définition de : maison de passe

maison de passe (tableau rapide)
maison de passe Maison de rendez-vous, pour relations adultères ; maison où travaillent des prostituées libres, bordel ; studio de la prostituée ; chambre de la prostituée, chambre que l'hôtelier donne de préférence aux couples de hasard ; hôtel recevant les prostituées pour leurs passes et faisant souvent un profit sur leur activité (et accessoirement les interdits de séjour)
fréquence 047

maison de passe

& chambre de passe ; taule de passe ; hôtel de passe ; hôtel de passes ; (hôtel à passes) ; chambre de passes ; maison de passes ; studio de passe

locution

Définition

Maison de rendez-vous, pour relations adultères ; maison où travaillent des prostituées libres, bordel ; studio de la prostituée ; chambre de la prostituée, chambre que l'hôtelier donne de préférence aux couples de hasard ; hôtel recevant les prostituées pour leurs passes et faisant souvent un profit sur leur activité (et accessoirement les interdits de séjour) ALL : Rendez-vous = Hotel

registre moderne : 5

Usage : prostitution

Citations
1963 Placée comme était, avec ses cinquante chambres de passe, son confort, sa réputation, l'affaire de Monsieur Amédée valait soixante à soixante-dix tuiles source : 1963. Satan est là / edit
1976 Il en va très différemment dans les hôtels de passe dont la vocation est, essentiellement, de servir l'activité prostitutionnelle. Les tenanciers de ces lieux sont souvent des agrégats du milieu et leur comportement est essentiellement motivé par le profit. Chaque chambre affectée à la prostitution doit rapporter une somme forfaitaire quotidienne, et chaque fille est tenue d'effectuer, dans la journée, le nombre de passes nécessaires pour arriver à concurrence de la somme fixée. source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution / edit
1840 La rue Froid-Manteau contient à elle seule au moins dix à douze bordels ; toutes les maisons garnies sont dignes de ce titre, ou au moins de celui de maisons de passes. source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour / edit
1840 Nous avons maintenant les maisons de passe, une femme qui ne peut foutre avec son amant dans sa maison, qui n'ose pas se confier à une amie, sort de chez elle pour affaire, pour rendre visite à ses parens : l'ami du coeur l'attend, une maison de passe s'ouvre pour eux, et le mari est cocufié. Il y a dix mille, vingt mille maisons de ce genre dans Paris. source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour / edit
1840 J'ai eu des maîtresses que je ne pouvais foutre chez leurs parens, ni chez moi. Eh bien ! je les conduisais dans une maison de passe ; ces établissemens voluptueux sont la providence des amans, des fouteurs, des femmes charmantes, sensibles, à tempérament, qui veulent faire des heureux ; mais d'un autre côté, les maris, les parens doivent la redouter. source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour / edit
1957 Celle-ci scintillait de toutes les lumières de ses petits troquets et de ses hôtels de passe source : 1957. Du riffifi chez les femmes / edit
1960 il doit dans le moment être en train de se régaler en compagnie de la pisseuse qu'elle a entrevue l'autre jour dans le hall de la taule de passes source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux / edit
1867 Le soir toute la société monta en fiacre et se rendit rue de Londres d'où sur la simple inspection du lieu qui sentait le bordel et la maison de passe, je m'échappai source : 1867. Notes d'Asselineau sur Philoxene Boyer et Baudelaire / edit
1993 Femmes libres qui gèrent entre elles l'accès des studios de passe, femmes qui assignent une fonction limitée et partielle à leur « Julot casse-croûte » source : 1993. Prostitution : les uns, les unes et les autres / edit
1949 C'était la maison de passe classique, avec un patron visqueux sommeillant au fond d'un bureau et qui ne se dérangeait même pas pour les clients source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain / edit
1976 Le racket c'est pour prendre la direction des hôtels de passes, non pas prendre celle des filles. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza / edit
1947 Il se met en relations avec des indicateurs qui font des descentes dans ces innombrables petits hôtels de passe de Paris, où logent tous les interdits de séjour. source : 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises / edit

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 178234 Il parcourut rapidement l'Intran où le scandale de la veille s'étalait en manchette. Quelle histoire !
  • 72826 mais lorsque parurent les journaux du soir, on les arracha littéralement aux crieurs sur le vu de la « manchette » énorme : UN CADAVRE DANS UNE MALLE
  • 178233 son attendrissant corsage vert et ses grands yeux qui brillent comme une enseigne de lupanar – cet oeil noir et gluant que les mauvais garçons ont surnommé le « Périscope
  • 178232 Et cet autre là-bas, ce gros homme papelard comme un faux curé de campagne, qui porte un feutre noir sur un front dénudé, n'est-ce pas « M. Chopin » ?
  • 178231 Des charlatans, des bateleurs, des paillasses, des aboyeurs, s'époumonaient : « Entrez, m'sieurs dames, entrez ! Suivez la foule ! »
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :