chaparder

chaparder (tableau rapide)
chaparder Marauder, aller à la maraude ; voler, prendre, chiper (souvent de petites choses, commettre un petit vol, un simple larcin) ; se voler (entre soi)
synonyme voler, dérober, prendre indûment
date 1858
fréquence 39

chaparder

& se chaparder

v.tr.

Marauder, aller à la maraude ; voler, prendre, chiper (souvent de petites choses, commettre un petit vol, un simple larcin) ; se voler (entre soi) ANG : to maraud

registre moderne : 2

1905 N'empêche qu'il m'a toujours chapardé une botte d'asperges source : 1905. Les audiences joyeuses
1890 Tu ne sais donc pas que, toutes les nuits, il y a des types qui vont chaparder des pains sur les rayons de la grande tente de l'administration source : 1890. Biribi
1999 Nous étions équipés de petites lampes électriques que nous chapardions au Prisu, place du Pont. source : 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand)
1897 qu'est-cé qué c'est qu'il a pu bien faire ? a chapardé des comestibles ? Faut-il qu'il soit méchant tout dé même, lé major, pour faire mettre en prison quelqu'un qu'a chapardé ! Enfin, c'est le métier ! source : 1897. Les aventures du major Croustignac. (n°5)

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Rôder en guettant sa proie, comme le chat-pard ou le chat-tigre d'Afrique (SAINXIX) / Vient probablement de chapper (prendre), capere en latin + suffixe (SCHW1889) / Vient de chaper (SCHW 1928 glossaire) / Le chat-pard maraude (AYN) / P.-ê. de chapar «vol», sabir algérien, ou de cape, par l'anc. picard caper «prendre» et le provençal -acapa «dérober» (GR) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

1858 d'après ESN (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).