grec

grec (tableau rapide)
grec Tricheur, joueur professionnel, escroc, escroc au jeu, filou des cafés ; personne habile, homme très habile, rusé
synonyme tricheur
date 1721
fréquence 40

grec

& Grec ; grèque ; faire le grec ; grec de la haute

n.m.

Définition

Tricheur, joueur professionnel, escroc, escroc au jeu, filou des cafés ; personne habile, homme très habile, rusé IT : barattiere, truffatore al gioco

registre moderne : 5

Synonyme : tricheur Usage : jeu, triche

Citations
1912 Les grecs ou philosophes sont des malfaiteurs qui tirent leurs moyens d'existence de l'escroquerie pratiquée au jeu. Il semble qu'ils doivent leur nom à ce que les Levantins se sont fait une fâcheuse réputation dans cet ordre de volerie, et à ce que l'ancienne Grèce fut la terre classique de la philosophie. source : 1912. Les plaies sociales. La Pègre
1899 il ouvrit une maison de jeu où il attira des grecs auxquels il gagna 200000 francs, à l'aide d'une roulette fausse source : 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime
1976 Le « teneur » ou tenancier du jeu est appelé « bédouin » ou « grec ». Il est toujours assisté de rabatteurs ou « parasites », désignés encore dans le «milieu» sous l'appellation de « barons » ou « contres », dont le rôle est de « lever » les « pigeons » source : 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine
1927 nos gens à noms de cigare ayant été signalés à la police comme grecs internationaux. source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Il faut rapprocher la morphologie du mot grèque = filou de celle du mot grec, grecque = sévère, qui reprend rudement ; le rapport de cette seconde forme à grincher, grincheux, gricher, grichu (être désagréable, acariâtre) est le même que celui de la première à grincher, grinche, agricher (voler, voleur) : le nom de grec appliqué aux aigrefins rentre ainsi dans la série argotique d'où il n'aurait pas dû sortir (SCHW 1928, glossaire) / Grec a d'abord signifié habile en Fr. au XVIIIe puis habile tricheur. Dans le vocabulaire des joueurs, la Grèce devint le monde des tricheurs (Brenner, note CAN) / Cet emploi provient vraisemblablement d'un croisement entre le sens fig. de grec «habile» (d'abord [1527] «hélléniste», puis «savant», «qui en sait autant que celui qui sait le grec») et le calembour sur graisse «profit» et Grèce (GR) / se dit par allusion à la finesse et à la rapacité notoire des habitants de la Grèce moderne (PESCH) /

  • 1721 (courant au XIXe) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).