Définition de : gouailler

gouailler (tableau rapide)
gouailler Plaisanter, parler sur un ton gouailleur, dire de façon moqueuse, railler, se moquer, ironiser, se moquer les uns des autres
synonyme railler, se moquer
date 1732
fréquence 043

gouailler

& se gouailler

v.tr.

Définition

Plaisanter, parler sur un ton gouailleur, dire de façon moqueuse, railler, se moquer, ironiser, se moquer les uns des autres ANG : to rail, mock

Synonyme : railler, se moquer

Citations
1895 Ils n'aiment pas les ratichons (curés), oh ! cela, non ; sur leur passage, ils goguenarderont, ils les gouailleront source : 1895. En plein faubourg / edit
1801 –Vous plaisantez sans doute. –Allons, à présent ! j'ai bien l'air de gouailler ! source : 1801. Les foux hollandais, ou l'amour aux petites maisons, comédie en deux actes, en prose. Par Bignon et Claparède, comédiens. Représentée, pour la première fois, sur le théâtre de la Cité, le 13 brumaire an IX / edit
1947 –Cela m'eût privé du plaisir de vous entendre, gouaille l'accusé source : 1947. Mon journal dans la drôle de paix / edit
1881 À Mazas, les commis-greffiers, non moins grossiers que les soldats, gouaillaient les personnes écrouées source : 1881. Mémoires de Monsieur Claude, chef de la police de sûreté / edit

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Doublet de gouailler (railler) comme escale et écaille : mouvement de la bouche (go) (SCHW1889Tirelarigot)
  • Même rac. gav-, gaba «gorge», que dans gaver, engouer, d'orig. onomatopéique ; P. Guiraud préfère rattacher le terme au rad. gobb- (→ Gober) par un thème gallo-roman gobacul- (GR2)
  • 1732 (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177923 Et quand il fut nu, elle le couvrit de baisers… « T'auras pas dû t'emmerder, observait le grand Jules. –Bougre non ; même qu'il remit ça trois fois. –Et l'mec ? »
  • 177922 Il y avait aussi Blanche, cette « pauv' quille » dont les mâles se servaient comme d'un garçon…
  • 177921 Bertrande, la vérolée, qui n'avait jamais si bien fait l'amour que depuis qu'elle était « attigée ».
  • 177920 Au métro, Place Pigalle, Marthe les quitta. Les deux garçons descendirent les boulevards, en sifflant les filles qui faisaient le tapin. Julot désigna à Chouchou toutes c
  • 177919 ils remontèrent ensemble jusqu'à Barbès où Louise demeurait en garni. Elle était cousette, orpheline et travaillait en semaine.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :