cuver

cuver (tableau rapide)
cuver Dormir à cause de l'alcool, laisser passer les effets de l'alcool en dormant lourdement ; faire passer un état temporaire (grippe)
fréquence 45

cuver

& cuver son vin ; cuver une cuite ; cuver sa cuite ; cuver son alcool ; cuver son gin ; cuver son absinthe ; cuver sa gnôle

v.tr.

Définition

Dormir à cause de l'alcool, laisser passer les effets de l'alcool en dormant lourdement ; faire passer un état temporaire (grippe)

registre ancien : 3 registre moderne : 3

Usage : alcool, ivrognerie, boire

Citations
1887 Un journaliste, Édouard B..., était enfoncé dans un fauteuil, ivre-mort […] Il resta à cuver son vin dans l'appartement du directeur et ne se réveilla qu'à huit heures. source : 1887. Le monde des prisons
1927 M'est avis, dit-il, qu'il a dû tout simplement s'endormir sur la sauce. P't'être bien qu'à c't'heure, l'salopard n'est pas en état d's'exhiber en public et qu'il cuve son whisky à fond d'cale ! source : 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1942 Allez cuver votre frousse où vous voudrez, mais allez-y seul source : 1942. L'ombre du grand mur
1870 un tablier presque toujours neuf roulé sous le bras et que dans leur langage pittoresque ils appellent un matelas parce qu'il sert d'appui pour cuver une cuite source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1955 Ici, c'était un ivrogne qui, bruyamment cuvait son vin source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1978 Ces trois jours, comme ils ont filé ! Cuvé ma grippe et ma fatigue, une ou deux réunions, de longues nuits agitées source : 1978. L'établi
2011 Qu'est-ce que tu veux, man ? Tu déranges, tu vois pas ? –La balle, passez-moi la balle. –Dans tes rêves. –Ouais, retourne cuver et lâche-nous un peu. source : 2011. La nuit du vigile
1956 Les passagers ne peuvent dormir à cause du ronflement. Pas celui de l'avion, non, celui de Bérurier. Mon pote, la grosse gonfle, en écrase comme un rouleur compresseur. Il s'est lancé sur une boutanche de rhum avant le départ et maintenant il cuve source : 1956. Fais gaffe à tes os

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Cuver son vin : XVIIe ; plein comme une cuve, le buveur le laisse se transformer en lui (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).