Définition de : monter le coup

monter le coup & monter le cou ; monter un coup ; se monter le coup ; se monter le cou ; monter le coup à qqun ; se laisser monter le coup locution

Définition

Tromper, mentir, abuser, arnaquer, duper, berner, mystifier, faire croire à une affaire imaginaire, faire accroire ce qui n'est pas, allécher qqun ; avoir des illusions, se croire plus qu'on est, être prétentieux ; se laisser abuser

ANG : to bluff
fréquence : 042
registre ancien : 8

synonyme : tromper, se tromper, mentir, illusionner (s'), rêver famille : monter la tête, monter [un mensonge]

Chronologie

1827 1840 1846 1863 1863 1864 1867 1870 1884 1886 1888 1890 1894 1896 1899 1899 1900 1901 1901 1902 1903 1904 1911 1915 1915 1918 1918 1918 1918 1918 1920 1925 1926 1929 1930 1932 1935 1939 1951 1979 1981 xxxx

Citations

  • 1867 « Je n'ai pas le sou ! » […] « Je la connais, celle-là ; on ne nous monte pas le coup à nous-autres. » source : 1867. Les Malfaiteurs
  • 1863 Et cette crinoline ! m'avantage-t-elle ! mais m'avantage-t-elle ! En voilà encore une invention qui nous aide à monter le coup aux hommes… et c'est un homme qui l'a inventé… oh ! là ! là ! source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
  • 1863 Si tu crois que je suis novice, / Tu t'mont's le coup ! source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
  • 1863 Vois-tu, il ne faut pas nous monter le coup : tout ça ne nous amuse plus comme autrefois… Nous ne savons plus ni rire, ni chanter, ni danser avec le chien que nous avions il y a trois ans… source : 1863. Le Bout de l'an de la noce
  • 1864 –Je ne puis vous offrir grand'chose, / Car j'ai vendu mon piano ; / Je veux vous céder quelque chose, / Ce beau tableau de Waterloo. / –Quelle couleur ! mais la peinture / Vaut à peine trois francs dix sous. / –Ça vaut mille écus, je vous jure. / –Vous voulez me monter le coup. source : 1864. Almanach des misérables. Parodie en vers
  • 1903 Vas ! Thérèse, vas Thérèse, vas ! / T'as roulé la justice, / Pour c'la qu'Dieu te bénisse… / Ah ! / Vas ! Thérèse, vas Thérèse, vas ! / Sans avoir un seul sou / À tous tu montas l'cou ! source : 1903. Vas, Thérèse… !
  • 1929 Ça n'existeû pas, rétorquait le poisse, ça n'existeû pas, tu t'montes le cou ! source : 1929. Au Poiss' d'or
  • 1884 Ça ne prend pas, la blague ! À d'autres ! déclara fièrement le caissier. J'ai beau être soûl, on ne me monte pas le coup source : 1884. Le Boul' Mich'
  • 1904 la gosse la fait à la travailleuse, à l'honnête ouvrière, si bien que le gars se monte le cou ; la p'tite était ragoûtante, bref, il lui propose de s'mettre en ménage source : 1904. La Maison Philibert
  • 1846 Oh ! tu m'as un peu « monté le coup » ! ne m'avouant que ce que je pouvais savoir sans ta permission source : 1846. Les chauffeurs du Nord
  • 1918 Camoufler, c'est-à-dire tromper le Boche, lui monter le coup, lui faire prendre des vessies pour des lanternes ; le berner comme il le mérite source : 1918. Mémoires d'un camoufleur
  • 1899 Qu'est-ce que quatre agents, pour garder un homme qui a monté le coup à la justice française et à la justice belge ? source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre
  • 1899 je ne sais pas encore le coup que tu as voulu me monter ; mais, certainement, tu m'as tendu un piège source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre
  • 1899 L'individu qui est entré avant moi est un nommé Catusse, lequel, sans doute, est venu vous monter le coup, car c'est lui qui a dévalisé M. de Clito, et il a voulu détourner les soupçons source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre
  • 1899 Qui sait ? Nous nous montons peut-être le coup ? source : 1899. Marthe, dans L'instinct - Marthe
  • 1890 comme blagueur, il tient à faire voir qu'on ne lui monte pas le coup facilement et qu'il s'aperçoit fort bien de ce qui se passe source : 1890. Biribi
  • 1939 Brémond me disait que le XVIIIe siècle était un mensonge, une façade. Les gens mentaient sans s'en rendre compte. Bossuet se montait le coup. Il écrivait, il écrivait indéfiniment comme Faguet. Bossuet ne doutait pas source : 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939)
  • 1918 Imagination que tout cela. Il faut que je me raidisse pour ne pas me monter le cou sur un problématique avaro. source : 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917)
  • 1915 il faudra bien qu'elle parle ou qu'elle dise pourquoi. Les types de la 9e ne se laissent pas monter le coup comme des conscrits… Ah ! non par exemple ! source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1915 Eh, bien, je leur parlerai aux chefs… et si vous voulez me donner un coup d'épaule, je suis à peu près sûr de réussir… –Ne te monte pas le coup, mon fiston, ce sera peut-être plus difficile que tu le crois… source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1915 Tu vois, les Pruscos n'ont pas tiré sur lui… Tu es convaincu, maintenant… Ah ! il t'a joliment bien monté le coup, ton Alsacien… source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1925 on ne saurait croire à quel point il est facile de monter le cou aux hommes les plus intelligents source : 1925. Souvenirs d'un médecin des prisons de Paris (1914-1918)
  • 1915 Avez-vous remarqué au moins le commandant [faux commandant] qui vous a si bien monté le coup ? source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1915 Vous pouvez me conter des blagues… Je m'laisse pas monter l'coup comme ça, moi… j'suis un vieux roublard qu'en a vu de toutes les couleurs. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1979 C'était bidon : il ne se passait rien. Rien du tout. Les anciens avaient monté le coup pour se foutre des bleus. Le cinéma ! Le cirque. Pour se marrer. source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.

<25 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.