Définition de : pochetée

pochetée& être pochetée ; être pocheté ; pauvre pochetée ; fleur de pochetée ; > pocheté n.f.

Définition

Imbécile, bête, très bête, insulte ; (bêtise)

ALL : albern, dumm, sehr dumm sein
fréquence : 043
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : insulte, imbécile, idiot, bête famille : ballot, colis, paquet

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1876.

1876 1889 1898 1899 1900 1900 1903 1904 1905 1907 1908 1909 1910 1910 1911 1911 1912 1914 1914 1915 1915 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1919 1920 1921 1921 1927 1927 1928 1932 1951 1955 1957 1960 1975 1981

3412_vaccin_contre_pochetee.jpg: 549x860, 132k (31 janvier 2018 à 01h05)

Citations

1904 Est-elle pochetée, cette Myrille, – rigolait Angélina, – un blair de curé, c'est comme un blair d'un autre homme ! source : 1904. La Maison Philibert
1955 Il cherchait un trésor, pocheté. Et ce trésor existe source : 1955. Fièvre au Marais
1932 Quel crétin je fais ! quelle pochetée je suis ! Ah ! ce que cela m'aura joué des tours d'être bavard ! source : 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers
1921 Faut-il être pochetée ! déplore-t-il. Alors quoi ? Vous croyez qu'y avait foule dans la tranchée du pitan, quante les chaudrons sont tombés d'dans ? source : 1921. La boue
1898 y a ben quéque chose comme un an et demi de ça, j'étais encore qu'une pochetée de « bleu » source : 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série)
1917 Des paysans […] nous regardaient dormir et criaient : « Schlafen sie wohl ! » / Tant de bienveillance enrageait Prieur. –Quels pochetés, tout de même ! Ils voient que nous roupillons et ils nous réveillent pour nous souhaiter un bon sommeil ! source : 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg
1915 toi et moi, nous sommes aussi « pochetés » que les Alboches… source : 1915. Les poilus de la 9e
1908 Faut rien être pochetée pour abouler son pognon à la compagnie source : 1908. Les Pieds Nickelés arrivent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1911 Le ratichon est revenu… Vous parlez si j'étais disposé à le sabouler, alors !… –Marez, le père Mironton !…, que je lui ai gueulé, non, mais vous êtes louffe de radiner icigo !… Vous me prenez donc pour un pocheté [sic], pas possible ! source : 1911. Le journal à Nénesse
1909 ils distinguèrent un individu à la mise cossue et dont la physionomie refletait une de ces expressions candides et naïves qui font généralement traiter de poires ou de pochetées ceux qui en sont propriétaires source : 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1911 Tu ne l'as donc pas à la joie !… –Oh ! ji !… Ji, nom de Dieu !… Seulement, ça m'en fiche un coup, j'en suis comme une glaude, une fleur de pochetée… source : 1911. Le journal à Nénesse
1903 Je le vois d'ici au régiment, il doit avoir l'air aussi godiche que quand nous étions ensemble. Il est bête comme une raie et ne comprend rien. Les autres l'avaient surnommé « la Pochetée » et sûrement, il en tenait un sac, et un plein. source : 1903. Les enracinées
1903 J'te croyais moins « pochetée » source : 1903. Les enracinées

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

POCHETÉE, subst. fém. B. − Populaire 1. Loc. verb., fam. En avoir une bonne pochetée. Être stupide. Synon. en tenir une couche*. C'est toi qui en as une, de pochetée, et une belle, répondis-je à cet imbécile (...). Voilà trois ans, en effet que je couche avec la femme de Saimpol-Hépié (Courteline, Conv. Alceste, Turc, 1894, p.168). 2. [Terme d'injure] Personne stupide et bornée. Pauvre pochetée ! D'où qu'tu sors ? T'es échappé d'un vase de Chine ? −J'suis pas pus bête equ'toi, mon gars ! −C'est pas qu't'es bête, c'est qu't'es marteau ! (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 29). Tu peux pas regarder devant toi, pochetée ? T'as pas les yeux en face des trous ? (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 202). 2. a) 1876 pocheté subst. « niais, imbécile » (Richepin, Chans. gueux, p.137: tas d' poch'tés); 1881 pocheté adj. « qui a l'esprit obtus » (Id., ibid., p.289); 1915 pochetée subst. « personne stupide, imbécile » (Benjamin, Gaspard, p.29);(tlfi:pochetée) /

  • 1876, Richepin (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).