bouibouis

bouibouis (tableau rapide)
bouibouis Établissement de bas étage, café de bas étage, bal de bas étage, théâtre de dernier ordre, café-concert, puis café de bas étage, théâtre-concert d'ordre inférieur, restaurant de dernier ordre ; établissement mal famé ; établissement infime
synonyme débit de boissons, bar, café
date 1847
fréquence 45

bouibouis

& bouis bouis ; boui-boui ; bouis-bouis ; bouiboui

n.m.

Définition

Établissement de bas étage, café de bas étage, bal de bas étage, théâtre de dernier ordre, café-concert, puis café de bas étage, théâtre-concert d'ordre inférieur, restaurant de dernier ordre ; établissement mal famé ; établissement infime ALL : Bordell, Tingeltangel-Konzert / ANG : a low concert-room

registre moderne : 5

Synonyme : débit de boissons, bar, café

Citations
1863 Votre petite pièce [de théâtre] est chouette : elle n'a rien de toc, seulement, – soit dit sans vouloir la débiner, – elle ne rentre pas dans le cadre de mon boui-boui. source : 1863. L'argot au théâtre
1977 Et sur les murs sans joie de ce pauvre boui-boui source : 1977. Germaine
1956 ses jambes tristes l'emmènent au boui-boui où y'a un autre artiste qui joue toute la nuit source : 1956. L'accordéoniste
1950 Bordels, boxons, cloaques, bouis-bouis, bordels partout, bordels d'abord source : 1950. Ainsi soit-il
1875 La multiplicité des cabarets, des restaurants de bas étage, des crèmeries, de ces milles établissements douteux que l'argot moderne appelle des bouis-bouis et des caboulots a rendu inutiles ces cuisiniers fixes ou vagues source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1907 Smarty était le plus parisien des couturiers. Jean le rencontrait aux courses, aux répétitions et dans les bouibouis élégants source : 1907. L'amour s'amuse - Roman
1927 qui s'est peut-être attardé dans quelque café ou bouiboui le soir source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1915 Dieu ! qu'il est laid sans sa barbe. Il a l'air d'un de ces vieux garçons de café, comme on en rencontre dans les bouis-bouis de banlieue. source : 1915. Les poilus de la 9e
1918 Ferrerus déclamait dans les bouis-bouis de foubourg des goualantes humanitaires source : 1918. Loin de la rifflette
1911 Nous nous sommes donné de l'air dans un beuglant du faubourg Montmartre, un petit boui-boui gorgniat au fond d'un couloir orné d'affiches de cabots et de plantes en cartons verts… source : 1911. Le journal à Nénesse
1911 La vérité, c'est qu'il avait deux marmites qui y allaient du bizness pour son orgue et lui refilaient de l'auber en douce : La Grelée et Fernande… Des typesses commaques, ni girondes, ni tocardes, qui faisaient les fortifs, les bouibouis de Vaugire source : 1911. Le journal à Nénesse
1950 Pas un boui-boui, ajouta Agnès, une boîte huppée, digne de nous. source : 1950?. La Nonne

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Voir bouis, d'origine provinciale, qui désigne dans le Jura, un taudis et dans la Bresse un bâtiment où on loge les oies et la canards (SAINXIX) / D'abord café concert puis café de bas étage (GIR-BIS) / Orig. incert. p.-ê. de bouis, dial. «étable», de bos «boeuf» ou bien, d'après Guiraud, reduplication expressive à rattacher à bouisse «fille de bas étage», qu'il rattache au rad. onomatopéique bob- (GR) /

  • 1847 : bouig-bouig ; 1854, bouis-bouis « marionnette » ; 1808, bouis «maison de prostitution» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).