aller fort

aller fort (tableau rapide)
aller fort Exagérer, abuser, être excessif, sans retenue,
synonyme exagérer, abuser, être culotté
fréquence 43

aller fort

& y aller fort ; y aller un peu fort ; aller un peu fort ; aller trop fort

locution

Définition

Exagérer, abuser, être excessif, sans retenue, ANG : to exagerate

registre ancien : 6 registre moderne : 5

Synonyme : exagérer, abuser, être culotté

Citations
1965 Tu ne trouverais pas que j'ai pas l'air d'un éclopé si tu voyais mes poumons. Non, j'irais fort si je te racontais que je suis tubard : j'ai simplement les poumons voilés, voilés de naissance. source : 1965. La débâcle
1933 elle a été jusqu'à me répondre qu'on peut très bien identifier l'écriture d'une machine. C'est aller un peu fort. source : 1933. Journal particulier
1927 Tu vas fort ! […]. La bicoque est cernée, nous sommes cuits source : 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1927 Tu vas fort, mon pote. Il y a quinze mètres de hauteur, d'ici le sol. Je n'ai pas envie de me casser les reins et le crâne source : 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1943 Tu voyages en train de luxe ; de mon temps… –Oh ! de luxe, tu vas fort. –Oui, de luxe, s'écria Loustot à pleine gorge source : 1943. Ceux de l'infanterie -1939-1940
1925 –Moi, je vous appelle « citoyen curé »… Elle vous a dit : « camarade. » –Elle va un peu fort. source : 1925. Mon curé chez les pauvres
1925 L'abbé Pellegrin regretta d'ailleurs aussitôt cette réflexion irrespectueuse. « Mon Dieu, fit-il en lui-même, je vais peut-être un peu fort… […] » source : 1925. Mon curé chez les pauvres
1944 Sans rancune, dit l'un de nous, après nous en avoir fait tant baver ? Il va fort, le Waffen S.S. source : 1944. Dans les prisons de la milice - Un mois au château des Brosses
1917 Hein ? Quoi qu'tu dis ? T'en veux d'aut'e ? Ben j'sais pas, j'crois qu'tu vas fort ! source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
1997 Et aller jusqu'à me tutoyer, ça, par exemple, elle y allait fort. source : 1997. L'aveu différé
1974 un pauvre type, un Breton relégué, et de ce fait en prison depuis quinze ans, pour avoir volé trop souvent des pommes de terre dans les campagnes. Je trouvai qu'on était allé un peu fort ! source : 1974. J'ai été 16 ans médecin à Fresnes

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).