Définition de : nuit blanche

nuit blanche (tableau rapide)
nuit blanche Nuit durant laquelle on ne dort pas, nuit sans sommeil, nuit travaillée, nuit à veiller ; ne pas dormir de la nuit
synonyme veiller
fréquence 042

nuit blanche

& passer une nuit blanche

locution

Définition

Nuit durant laquelle on ne dort pas, nuit sans sommeil, nuit travaillée, nuit à veiller ; ne pas dormir de la nuit ALL : eine schlaflose Nacht verbringen

registre moderne : 2

Synonyme : veiller

Citations
1899 il me semblait que la nuit blanche qu'avait passée le chef de la Sûreté n'était pas perdue pour tout le monde source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - La police de l'avenir / edit
1915 puis sa tête repartait sur l'oreiller, et on eût dit qu'il voulait rattraper d'un coup ses deux mois de nuits blanches. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard / edit
2006 J'ai compris […] que je passerais une nouvelle nuit blanche. source : 2006. L'exequatur / edit
1933 Cesse de passer des nuits blanches, je t'assure que tu peux reposer en paix. source : 1933. Puberté. Journal d'une écolière / edit
1979 Quand on était de garde, dormir une heure, c'était déjà pas mal, on passait des nuits pratiquement blanches. C'est terriblement crevant et déprimant, le manque de sommeil… source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. / edit

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

créer 13091 +Bob +Move +Régénérer

  • 178074 T'as donc pas trouvé à t'chausser, beau gosse ? Va t'faire « travailler », p'tit paresseux, si tu veux bouffer.
  • 178073 il est r'tourné dans son patelin. Il en avait marre, qu'y disait. Y préfère sa cambrousse, c'ballot. –Pas si bête, murmura Pierre, rêveur.
  • 178072 Pierre se rappela que la matronne « s'appuyait » en outre dans les deux litres tous les soirs, au dire de Riquet.
  • 178071 Il dut encore commander deux « panachés » et changer un billet de dix francs.
  • 178070 –Où perches-tu ? –J'suis d'la cloche.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :