Définition de : macache

macache & macach ; macache ; maccache ; macache ! ; makach ! ; c'est macache ; c'est macache et midi sonné ; ma cantche (arabe) adv.

Définition

Non, rien, pas question, pas possible, il n'y a rien, il n'y a rien à faire, inutile, impossible, négation

ALL : das gibt es nicht, daran lässt sich nichts ändern, (Nichts zu machen)
fréquence : 043
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : non, refus, rien, pas de, impossible, impossibilité langue : Arabe

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1861.

0000 1861 1863 1875 1882 1886 1888 1888 1888 1899 1905 1910 1910 1911 1912 1915 1917 1918 1920 1927 1927 1930 1947 1951 1952 1952 1952 1954 1954 1955 1955 1956 1956 1960 1966 1969 1977 1979 1981 1995 2004 2007 xxxx

Citations

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

MACACHE, adv.

Arg. [Comme expression marquant le refus, la négation] Il n'y en a pas; non; rien du tout; pas du tout; impossible. Dire, répondre macache. Le groupe constatait l'absence de tout: l'caoutchouc a fait l'mur, nib de bidoche, et on s'met la ceinture d'électrique. Quant au fromgi, macache, et pas pud'confiture que d'beurre en broche (BARBUSSE, Feu 1916, p. 206). Quant aux mille-feuilles, macache! C'est des génoises glacées (COLETTE, Gigi, 1944, p. 152).

REM. Macach(e) bono,(Macach bono, Macache bono) loc. adv. [pour exprimer le dégoût, le refus: «pas bon du tout»] est auj. vieilli. (Ds Nouv. Lar. ill., Lar. 20e et ROB.).

Prononc.: []. Étymol. et Hist. 1861 makach (LECOMTE, Chemins de l'épaulette, p. 172 ds Fr. mod. t. 19, p. 301); 1866 macache (VILLARS, Précieuses du jour, p. 24). Empr. à l'ar. maghrébin s [corresp. à l'ar. class. say'] « il n'y a pas » (...s «ne... pas», «il y a, il existe»). Cf. sabir macach, après 1830 ds SAIN. Lang. par., p. 153: Sbagnoul meskin ... macach trabadjar bono. Fréq. abs. littér.: 11. Bbg. GEORGE (K.E.M.). Formules de négation et de refus en fr. pop. et arg. Fr. mod. 1970, t. 38, p. 313. (tlfi:macache) /

Arabe d'Algérie makans «il n'y a pas» (GR) / Empr. à l'ar. maghrébin s [corresp. à l'ar. class. say'] «il n'y a pas» (...s «ne... pas», «il y a, il existe»). Cf. sabir macach, après 1830 ds SAIN. Lang. par., p. 153 : Sbagnoul meskin ... macach trabadjar bono (TLFi) / De l'arabe (MERL1886-1888) /

  • Dès 1830 dans l'argot de l'armée d'Afrique ; 1861 : makach (GR) / 1861 : makach (LECOMTE, Chemins de l'épaulette, p. 172 ds Fr. mod. t. 19, p. 301) ; 1866 macache (VILLARS, Précieuses du jour, p. 24) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.