Définition de : marron

marron & ficher un marron ; foutre un marron ; flanquer un marron ; mettre un marron ; détacher un marron ; recevoir un marron ; purée de marrons ; marron chaud n.m.

Définition

Coup, coup de poing, coup au visage ; marque de coup ; donner un coup ; recevoir un coup de poing

ALL : Schlag ins Gesicht / ANG : blow (with fist)
fréquence : 053
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : coup/s, gifle, correction, coup de poing

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1881.

1888 1894 1895 1895 1896 1897 1899 1900 1901 1901 1908 1909 1911 1911 1912 1915 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1919 1920 1926 1927 1927 1927 1928 1930 1935 1943 1944 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1954 1955 1956 1960 1963 1966 1977 1979 1981 1983 2002 2004 xxxx xxxx

Citations

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Marron. 2. Pop. Synon. châtaigne, gnon. Donner, flanquer un marron. Donner un coup de poing. Encaisser un marron. Recevoir un coup de poing. Il m'avait pris par le bras pour me faire sortir de force, alors je lui ai mis un marron (Courteline,Client sér.,1897, 3, p.58). Jacques (...) descend un de ses adversaires d'un direct au menton (...) les types protestent. On est pas ici pour recevoir des vrais marrons, ça n'est plus du jeu (Queneau, Loin Rueil,1944, p.164). C. 1821 arg. « des coups, de la bagarre » emploi partitif (Ansiaume, Arg. Bagne Brest, fo6 vo, § 67: Prens toutes tes Baioffes [armes à feu], car il pourra bien y avoir du marron); 1881 « coup au visage » (Rigaud, Dict. arg. mod., p.244). Empr. à l'ital. marrone « grosse châtaigne comestible » (dep. début xives., Cenne de La Chitarra ds Batt.; cf. lat. médiév. marro, -onis, 1176, doc. de Côme ds Nov. gloss.), prob. dér. d'un rad. prérom. marr- « pierre, rocher », att. de l'Italie au Portugal, particulièrement dans les Alpes et les Pyrénées (v. J. Hubschmid ds Romanica Helvetica t.41, pp.52-57). Le mot a prob. pénétré en fr. par la région lyonnaise (v. K. Baldinger ds Mél. Gardette (P.). 1966, p. 61) (tlfi:marron) /

  • Coup de poing (sur le marron : la tête) (GR)
  • d'après la tumeur causée par le coup (Dauzat1918)
  • 1881 (GR) / C. 1821 arg. « des coups, de la bagarre » emploi partitif (Ansiaume, Arg. Bagne Brest, fo6 vo, § 67: Prens toutes tes Baioffes [armes à feu], car il pourra bien y avoir du marron); 1881 « coup au visage » (Rigaud, Dict. arg. mod., p.244). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.